Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

44 – Loire-Atlantique Ces villes prêtes à armer leurs policiers

 27.11.2015 06:00

La police municipale de Sainte-Luce est armée depuis 1977.

La police municipale de Sainte-Luce est armée depuis 1977.

PHOTO PRESSE OCEAN-NATHALIE BOURREAU

En Loire-Atlantique, 65 communes sur 221 ont une police municipale. Six d’entre elles sont dotées d’armes à feu. Cinq autres, soutenues par l’Etat, devraient suivre rapidement.

L’horreur des attentats a rebattu les cartes. Le 18 novembre, invoquant la menace terroriste, François Hollande (PS), président de la République, a proposé que l’État aide les maires désirant armer leur police municipale en les dotant de gilets pare-balles et d’armes prélevés sur les stocks de la police nationale.

La mesure n’est pas nouvelle. Après les tueries de janvier, qui ont notamment frappé la rédaction de Charlie Hebdo et la supérette Hyper Cacher à Paris, Manuel Valls, Premier ministre socialiste, avait déjà ébauché ce projet.

Avant même la tragédie du 13 novembre, cinq communes de Loire-Atlantique avaient ainsi déposé, cette année, un dossier d’armement de leur police municipale : Carquefou, Donges, Basse-Goulaine, Haute-Goulaine, et La Turballe. Les demandes sont « validées et en cours de mise en œuvre », indique la préfecture. Des revolvers type Manurhin, qui resteront propriété de l’État, devraient être prêtés durant cinq ans minimum.

Sur les 65 communes du département comptant une police municipale – 260 agents au total – six ont déjà muni leurs effectifs d’armes à feu: Châteaubriant, La Chapelle-sur-Erdre, Saint-Brévin, Saint-Etienne-de-Montluc, Sainte-Luce et Sautron. Soit 28 revolvers en service.

Pour compléter l’inventaire, Saint-Herblain, Bouguenais et Les Sorinières fournissent à leurs agents des armes de catégorie C (lanceurs de balles de défense type Flash-Ball). Et 40 autres villes s’en tiennent à des matraques ou générateurs d’aérosols incapacitants ou lacrymogènes.

Du « rab » à La Turballe

La Turballe est la seule cité à s’être manifestée après l’annonce de François Hollande : en plus des 357 Magnum initialement demandés, elle a sollicité l’octroi de huit matraques télescopiques et bombes lacrymogènes.

Saint-Nazaire va mettre en place une police municipale dès janvier, constituée à terme de neuf agents et d’un chef de service. Sans arme à feu. Mais la ville met l’accent sur la sécurité avec l’installation de systèmes de vidéosurveillance dans trois secteurs.

Dossier complet, reportage et réactions dans Presse Océan de ce vendredi 27 novembre.

Et vous qu’en pensez-vous ? Répondez à notre sondage en ligne :

La question du jour. Faut-il armer la police municipale ?

 

 

 

source : http://www.presseocean.fr/actualite/loire-atlantique-ces-villes-pretes-a-armer-leurs-policiers-26-11-2015-177122

A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux