Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

37 – TOURS : La Foire à l’ail et au basilic sous haute surveillance

27/07/2016 05:40
David aux manettes hier, sous l'autorité de M. Bouly, lors de la visite du centre de supervision urbain avec Olivier Lebreton. - David aux manettes hier, sous l'autorité de M. Bouly, lors de la visite du centre de supervision urbain avec Olivier Lebreton.
David aux manettes hier, sous l’autorité de M. Bouly, lors de la visite du centre de supervision urbain avec Olivier Lebreton.
La Foire à l’ail et au basilic était la première manifestation d’ampleur organisée à Tours depuis les attentats de Nice. Une journée surveillée depuis le CSU : le centre de supervision urbain.
Même si son utilisation fait polémique depuis plusieurs jours à Nice, la surveillance vidéo est un indéniable outil d’aide à la sécurisation. L’adjoint à la sécurité de la ville de Tours, Olivier Lebreton, en est persuadé, qui en détaille la montée en puissance depuis 2007, date de l’arrivée du CSU à l’hôtel de ville. Avec ses soixante-treize caméras sur la voie publique à Tours – et vingt autres sur Saint-Cyr –, la salle de contrôle va d’ailleurs devoir migrer dans les locaux de la police municipale à la fin de l’année. Pour accueillir une vingtaine d’unités en plus, mais aussi visionner les images des caméras de Kéolis selon une convention à intervenir prochainement.

En complément des effectifs de terrain

« L’objectif, c’est de pouvoir couvrir les grands axes, indique M. Lebreton. Et que ceux qui sont derrière les écrans aient l’œil policier. Des caméras ne sont rien sans le personnel pour les exploiter. » C’est pourquoi tous les fonctionnaires de ce service – une trentaine – seront des ASVP (agents de surveillance de la voie publique) formés spécifiquement, sous l’autorité d’un chef de service de la police municipale, en l’occurrence M. Bouly, chargé de superviser les opérations.
« Le plus important, martèle l’élu, reste les hommes et les femmes sur le terrain. La vidéo ne vient pas en remplacement, mais en complément. »
Hier, les trois caméras situées dans le périmètre de la Foire à l’ail – Grand-Marché, Bretonneau, Halles – permettent de s’assurer que tout se passe bien. De dernière génération, elles peuvent zoomer, suivre des déplacements.
Depuis le début de l’année, les images saisies ont servi dans trente-cinq affaires judiciaires. Outil d’identification autant que de surveillance, elles montrent leur efficacité aussi bien a posteriori qu’en temps réel, lors d’interventions par exemple. Les policiers sur le terrain sont informés s’ils sont ou non dans le champ, et peuvent adapter leurs actions en fonction de ces informations.
Prochainement, dans le Vieux-Tours, la place Châteauneuf, celle de la Monnaie-Tournois et Saint-Pierre-le-Puellier seront également pourvues. Les bords de Loire le sont déjà.
Commune parmi les mieux dotées au plan national en ce qui concerne la supervision urbaine (dans les vingt premières au nombre de caméras par habitants), Tours se donne les moyens de poursuivre sur cette voie. En terme de protection des personnes mais aussi des biens, cela semble porter ses fruits.
Sera-ce suffisant à prévenir l’acte d’un désespéré ? Le risque zéro, on le sait, n’existe pas.

Olivier Brosset

 

 

 

 

 

source : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2016/07/27/La-Foire-a-l-ail-et-au-basilic-sous-haute-surveillance-2794604

SNPM
A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline