Suivez nous sur nos autres médias :

Syndicat National des Policiers Municipaux

31 – Toulouse: La police municipale se dote d’une brigade d’intervention rapide à moto

SECURITE Pour la première fois, la police municipale est équipée de motos de grosse cylindrée. Sa «brigade d’intervention rapide» sera opérationnelle en janvier…  

648x415_toulouse-le-16-decembre-2014-presentation-de-la-nouvelle-brigade-d-intervention-rapide-de-la-police

Toulouse, le 16 décembre 2014 – Présentation de la nouvelle brigade d’intervention rapide de la police municipale. – Helene Menal / 20 Minutes

Helene Menal

«Six minutes environ». C’est le temps que doit mettre la nouvelle «Brigade d’intervention rapide» (BIR) de la police municipale pour arriver sur les lieux une fois l’appel reçu au 31 01. Ce, grâce à une vingtaine de motos de grosse cylindrée flambant neuves. «C’est une brigade d’élite», assure le MAIRE, Jean-Luc Moudenc UMP, qui avait promis cette nouveauté lors de sa campagne municipale.

25 agents tout-terrain

Pour l’instant, treize agents aguerris et volontaires ont intégré la BIR. Gaëlle, 32 ans, est la seule femme. La motarde est ravie de pouvoir allier désormais sa passion et son travail. «Nous allons forcément GAGNER en mobilité et nous faufiler plus facilement», prédit-elle. A terme, 25 agents motocyclistes seront opérationnels. Ils attendront les appels postés sur la ceinture des boulevards et interviendront par équipages de trois, uniquement en journée.

Ce déploiement a coûté 200.000 euros (10.000 euros par engin), à quoi s’ajoutent les sessions de formation de 15 jours dispensées par les gendarmes à l’école motocycliste de Fontainebleau.

De l’esbroufe pour l’ancien maire

L’annonce laisse en tout cas sceptique du côté de l’opposition. «Il y a beaucoup d’esbroufe dans ce dispositif façon cow-boy que je vais regarder avec vigilance», réagit Pierre Cohen(PS), l’ex-maire de Toulouse. «La plupart des appels reçus à l’office de la tranquillité concernent des nuisances sonores ou des conflits de voisinage, explique-t-il. Ces cas nécessitent de la médiation. Peu importe que la police municipale arrive plus vite dans un bar bruyant, elle ne va de toute façon pas le fermer». Quant aux cas urgents et graves, le socialiste pense qu’ils relèvent de la brigade anticriminalité de la police nationale.

La BIR entrera véritablement en action début janvier. Les Toulousains jugeront de son efficacité.

 

source : http://www.20minutes.fr/toulouse/1502443-20141216-toulouse-police-municipale-dote-brigade-intervention-rapide-moto

SNPM
A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline