Suivez nous sur nos autres médias :

Syndicat National des Policiers Municipaux

02 – Police municipale à Bohain : Bricout cherche l’apaisement

Le maire cherche un compromis afin de mettre fin à la polémique créée par la fermeture du poste de police.

PHO_0_POLICE

Lors du conseil municipal, programmé ce jeudi à 18 h 30, le député-maire a prévu de répondre à d’éventuelles questions et parler publiquement de la mission des deux policiers municipaux actuellement en arrêt maladie puisque le poste du commissariat, à l’entrée de l’hôtel de ville, est fermé depuis deux semaines… pour une durée indéterminée.

« Les policiers n’ont aucun compte à rendre à un cadre »

Afin de désamorcer la situation et mettre fin aux rumeurs – qui semblent fondées – faisant état d’un conflit interne (les agents désirant un autre fonctionnement que celui existant), Jean-Louis Bricout veut donner des explications à sa population.

« C’est un problème de personnel qu’il faut minimiser au lieu de dramatiser. Notre politique municipale n’est pas de les embêter et il faut bien quelqu’un lorsque je suis occupé ailleurs. Comme, par exemple, à l’Assemblée nationale (à Paris) pour leur donner des directives. Voilà pourquoi au lieu de parler de harcèlement de la part de nos services, je me dois devant l’ensemble des élus de faire une mise au point. Il ne faut pas laisser la situation se dégrader. »

Le maire se dit serein. Il considère qu’il peut légalement déléguer ses pouvoirs de management des policiers à son directeur général des services ou alors, comme c’est le cas, à son conseiller municipal chargé de la Sécurité. Au moins pour établir des arrêtés.

Seulement, les agents municipaux refusent d’être sous la direction d’une autre autorité que celle du maire. Et ils s’appuient sur des textes qui disent en substance qu’« un cadre A n’a aucune autorité sur les policiers municipaux qui n’ont absolument aucun compte à lui rendre concernant les procédures qu’ils ont à traiter. »

« Concernant leur temps de travail, nous avons également accepté de les équiper en matériel selon leur volonté », souligne Jean-Louis Bricout agacé par tant de polémiques.

Direction le tribunal ?

L’affaire pourrait même être portée devant le tribunal administratif, selon le service juridique du syndicat national des policiers municipaux. Reste que le député-maire aimerait, lui, que la situation s’apaise. Les deux policiers étant, de plus, d’un précieux concours pour la gendarmerie.

 

source : http://www.aisnenouvelle.fr/region/police-municipale-a-bohain-bricout-cherche-l-apaisement-ia16b108n154539

SNPM
A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline