Suivez nous sur nos autres médias :

Syndicat National des Policiers Municipaux

Yvelines. Sartrouville : nouvelle matinée de violences devant le lycée Évariste-Galois

Nouvelle série de violences devant les lycées Évariste-Galois et Jules-Verne ce matin, à Sartrouville (Yvelines). Huit émeutiers ont été interpellés.

Un groupe de lycéens s'en sont pris à cette voiture, stationnée avenue Tobrouk.
Des lycéens s’en sont pris à cette voiture, stationnée avenue de Tobrouk. (©78 actu)

Une semaine jour pour jour après la première tentative de blocage du lycée Evariste-Galois, à Sartrouville (Yvelines), de nouvelles tensions entre forces de l’ordre et lycéens ont été constatées dans la matinée devant l’établissement, ainsi qu’aux abords du lycée des métiers Jules-Verne, aboutissant à huit interpellations.

« Des individus non lycéens »

« Des individus non lycéens » ont incendié des poubelles et vandalisé des véhicules stationnés aux abords de ces établissements.

« Nous tenons à remercier les riverains pour leur aide et leur patience ainsi que les forces de l’ordre de Sartrouville pour leur intervention et les polices municipales de Montesson et de Maisons-Laffitte pour leur aide précieuse », a souligné le maire, Pierre Fond (LR), une fois ces tensions contenues par les forces de l’ordre. De nombreux effectifs avaient été déployés dans le quartier, pour prévenr tout risque de débordements.

« Ce n’est quand même pas moi qui vais payer pour eux… C’est à l’Etat de payer ! »

Ce riverain, dont la voiture s’est retrouvée sur le flanc, a fait les frais de cette rébellion démarrée dès 8h aux abords du lycée Evariste-Galois . « J’étais à ma fenêtre quand ils ont commencé à retourner ma voiture. Je leur ai demandé d’arrêter mais ils ne m’ont pas écouté », témoigne-t-il. Le propriétaire de cette Renault Scénic a été invité par la police municipale à déposer plainte au commissariat de Sartrouville, mais redoute que les dégâts ne soient pas pris en charge par son assurance. « Ce n’est quand même pas moi qui vais payer pour eux… C’est à l’Etat de payer ! », fulmine cet homme, visiblement dépité quand la police municipale est venue à sa rencontre.

À LIRE AUSSI : Heurts entre policiers et lycéens à Evariste-Galois : 7 interpellations

Il y a trois jours, suite à l’appel à un « mardi noir » dans tous les lycées, une centaine d’individus avaient lancé des fumigènes en direction des forces de l’ordre ainsi que des pétards avenue de Tobrouk. Cela fait déjà une semaine que Sartrouville subit de plein fouet ces tentatives de déstabilisation, qui ont fait plusieurs blessés dans les rangs de la police, qu’elle soit nationale ou municipale.

Source:: Yvelines. Sartrouville : nouvelle matinée de violences devant le lycée Évariste-Galois

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline