Suivez nous sur nos autres médias :

Syndicat National des Policiers Municipaux

Vous avez demandé la police……ne quittez pas !!! et surtout soyez patient!!

Posted On 17 Avr 2014
By :
Comment: Off
Tag: ,

telephone-bip

 

VOUS AVEZ DEMANDE LA POLICE……NE QUITTEZ PAS!!! ET SURTOUT SOYEZ PATIENT!!

Vendredi 15 Novembre 2013, vers 09 heures 10, un véhicule de la police municipale de Corbeil-Essonnes, se rend avec 4 fonctionnaires à bord, rue Léon Blum cité des Tarterets pour procéder à l’enlèvement de véhicules gênants. Sur place, les fonctionnaires sont la cible de tirs venant d’un immeuble voisin. Un policier municipal est touché à la cuisse. Les policiers municipaux se mettent à l’abri dans un hall d’immeuble pendant que l’un d’entre eux resté dans le véhicule de police essuie de nouveaux tirs. (Le véhicule présente de nombreux impacts)
Une demande de renfort est faite à 09 h16 auprès du commissariat de Corbeil-Essonnes à l’aide du téléphone portable de service. D’après les témoignages des policiers municipaux intervenants, la standardiste aurait répondu «je n’ai pas de véhicule de disponible, je vais voir ce que je peux faire, je te rappelle.»
Profitant d’un moment d’accalmie, les Policiers Municipaux rejoignent leur véhicule et parviennent à quitter les lieux.
À 09 heures et 23 minutes soit 7 minutes après la demande de renfort, le commissariat téléphone au poste de police municipale pour annoncer qu’un véhicule de police secours est en route rue Léon Blum.
La réaction d’un syndicat de la Police Nationale dans la presse confirme qu’un véhicule a bien été envoyé pour porter assistance et s’est présenté 15 Minutes après la demande de secours.
Pour le
SNPM, Il est déjà inadmissible de mettre 7 minutes pour confirmer l’envoi d’un équipage en renfort mais mettre 15 minutes pour se rendre sur place, sur un appel d’urgenceCorbeil-Essonnes n’est pas Los Angeles aussi le temps mis (15 mn) par le véhicule d’intervention avec gyrophare et deux tons, mérite des explications.

Le SNPM demande un rendez vous en urgence avec le DDSP de l’Essonne afin de vérifier s’il y a eu négligence ou non.

Néanmoins nous tenons à préciser que le SNPM ne souhaite entamer aucune polémique ni créer la moindrerivalité entre Policiers Municipaux et Nationaux. Le syndicat exige seulement que le point soit fait sur cette affaire afin d’éviter que de tels dysfonctionnements ne se reproduisent.

Frédéric FONCEL, secrétaire Général du Syndicat National des Policiers Municipaux se rendra Jeudi pour rencontrer et apporter son soutien aux fonctionnaires Municipaux et demandera à être reçu par le Directeur Départemental de la Sécurité Publique.

D’ores et déjà, contact a été pris avec le ministère de l’Intérieur pour tirer les conséquences de ce nouveau dysfonctionnement qui au delà d’un probable manque d’effectif fait ressortir l’impérieuse nécessité de mettre en œuvre rapidement les moyens de communication communs entre les forces d’Etat et les polices municipales.

Par ailleurs, Frédéric Foncel constate que si le Ministère trouve des effectifs pour garder les portiques écotaxe et les radars automatiques, il semble ne pas parvenir à combler le défit de fonctionnaires et de moyens pour assurer correctement les missions urgents de sécurité publique.

Le Bureau National

 

 

SNPM
A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline