Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Voici les drogues auxquelles les jeunes d’Occitanie sont accros

Posted On 27 Sep 2018
By :
Comment: Off

Où en sont les jeunes d’Occitanie avec leurs addictions ? C’est la question à laquelle répond le rapport annuel Escapad de l’Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT), publié ce jeudi. Plus de 40 000 jeunes de 17 ans ont été interrogés en France, et près de 3 300 en Occitanie l’an dernier. Ce qui permet de calculer des évolutions entre 2014 et 2017.

Moins de jeunes fumeurs réguliers « Globalement, les jeunes de la région Occitanie présentent un profil de surconsommation comparativement à celui de leurs homologues métropolitains », relèvent les auteurs de l’étude.

L’ensemble des niveaux de consommation y sont supérieurs sauf pour l’usage régulier d’alcool et de tabac. Dans le détail, les jeunes d’Occitanie expérimentent un peu plus le tabac qu’au niveau national, avec 61,6 % (contre 59 % en moyenne).

Mais ce chiffre est en baisse de 8 points. La proportion de jeunes fumeurs réguliers a baissé de 10 points, plus qu’ailleurs en France (-7,4 points).

Près de 2 ados sur 10 s’adonnent au « binge drinking »

Pour ce qui est de l’alcool : son expérimentation est plus marquée en Occitanie (89,5 %) qu’au niveau national (85,7 %). L’usage régulier d’alcool concerne 9 % des jeunes Occitans, soit peu ou prou la moyenne nationale (8,4 %, une comparaison jugée non significative par l’étude), mais en baisse de 5 points.

L’alcoolisation ponctuelle importante (« binge drinking ») reste importante dans la région : elle concerne 18,7 % des adolescents, plus qu’au niveau national (16,4 %). Mais ce niveau est en baisse de 7 points par rapport à 2014.

Cannabis : davantage d’expérimentations qui rendent accros

Côté cannabis, le constat est le suivant. En tout, 43,5 % des jeunes d’Occitanie l’ont déjà expérimenté (contre 39,1 % au niveau national). Plus de jeunes qu’au niveau national deviennent accros. Ils sont 8,6 % (contre 7,2 % au niveau national).

En Occitanie, on essaye un peu plus qu’ailleurs en moyenne d’autres drogues illicites telles que l’ectasy, la MDMA, la cocaïne ou encore les champignons hallucinogènes. Environ 8 % des jeunes ont tenté (contre 6,8 % au niveau national), un chiffre inquiétant mais qui est en baisse de 3 points.

Cocaïne, amphets et champignons surconsommés dans la région

Spécificité régionale : l’Occitanie et la Nouvelle-Aquitaine concentrent à elles seule la grande partie de la consommation de champignons hallucinogènes en France.

Les jeunes de la Région expérimentent plus qu’ailleurs la cocaïne (4 % contre 2,8 %), les amphétamines (3 % contre 2,3 %) et les champignons hallucinogènes (4 % contre 2,8 %). Dans une moindre mesure, 4% des jeunes de 17 ans on déjà essayé la MDMA et/ou l’ectasy, supérieur aux 3,4% au niveau national.

SNPM
A propos de l'Auteur