Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

Terrorisme : Le «tireur de Libération» Abdelhakim Dekhar condamné à 25 ans de prison en appel.

par Y.C.
Abdelhakim Dekhar avait menacé des journalistes dans le hall d’entrée de l’immeuble de BFMTV.

Le verdict en appel vient confirmer celui rendu en première instance, au mois de novembre 2017.

Ce jeudi, la Cour d’Assises de l’Essonne siégeant en appel a condamné Abdelhakim Dekhar à 25 ans de réclusion criminelle, avec une période  de sûreté des deux tiers de la peine. Le « tueur de Libé » était jugé pour tentatives d’assassinat et séquestration en 2013. Les jurés ont élargi sa culpabilité et l’ont jugé coupable de tentatives d’assassinats sur un journaliste de  BFMTV et sur deux employées de la Société Générale.

Un photographe blessé par balle

Les événements s’étaient déroulés en novembre 2013 et avaient fait la Une des médias. Armé d’un fusil à pompe, Abdelhakim Dekhar s’était rendu au siège parisien du journal Libération et avait tiré sur un photographe qui se trouvait dans le hall d’entrée. Il avait également menacé des journalistes de BFMTV et tiré sur les locaux de la Société Générale à La Défense. Il avait enfin contraint une automobiliste à le conduire aux Champs-Élysées.

Ennemi public numéro 1

La traque policière avait duré cinq jours. Le fugitif avait finalement été dénoncé par un proche, ce qui avait permis son interpellation.

Lié aux milieux de l’ultragauche, Abdelhakim Dekhar est soupçonné d’être le « troisième homme » de l’équipée meurtrière de Florence Rey et Audry Maupin en 1994. Leur virée avait coûté la vie à un chauffeur taxi et à deux policiers lors d’une fusillade, rapporte France Bleu.

Actu17.

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline