Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Sept caméras de vidéosurveillance en plus en 2015 à Saint-Omer

Posted On 23 Juin 2014
By :
Comment: Off

La sécurité, « une des priorités de notre mandat », rappelle le maire, François Decoster. Les premières annonces n’ont donc pas tardé. Au premier trimestre 2015, 7 caméras viendront élargir le panorama des 59 déjà installées dans la ville.

IMG_7956.JPG

Les lieux d’implantation ne sont pas encore annoncés. Une procédure est en cours pour les déterminer. Rappelons que les images aboutissent à la police municipale. Elles ne sont exploitables que sur réquisition des officiers de police judiciaire. Selon la police municipale,sur 180 demandes de visionnage en 2013, 82 ont abouti à la transmission d’images probantes à la police nationale ; ce qui fait un peu moins d’une sur deux.

Quelle que soit la nature des faits, des recherches sont engagées, à condition qu’une caméra se trouve à proximité. Mais pour des raisons techniques (les caméras sont mobiles à 360 º sauf celles situées au bastion Saint-Venant) ou en raison d’un manque de précisions horaires ou autre, les éléments de preuve font parfois défaut.

Le démarchage interdit

Promesse de campagne, le renforcement de la police municipale sera effectif en septembre. Les agents passeront de six à sept (plus deux agents de surveillance de la voie publique). «C’est une étape, assure le maire, vers le retour aux effectifs de 2008 », soit neuf agents, plus deux ASVP.

En matière de prévention, la ville a pris un arrêté interdisant le démarchage à domicile, pour décourager les tentatives d’escroqueries. Des autorisations seront accordées de manière individuelle, par la mairie. « Nous allons lancer une communication à destination des seniors, les personnes les plus victimes des escroqueries. »

En outre, Tranquillité vacances, cette opération qui permet de signaler aux forces de l’ordre son départ en vacances, est étendue à l’ensemble de l’année « pour tranquilliser les Audomarois. Cette possibilité (d’extension) existait mais ne se pratiquait pas ici ».

SNPM
A propos de l'Auteur