Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

Prise d’otages en cours dans le 10e arrondissement de Paris

Posted On 12 Juin 2018
By :
Comment: Off

Dans le 10e arrondissement parisien, une prise d’otages est en cours ce mardi après-midi dans une société basée au 45 rue des Petites écuries. Il s’agirait d’une agence de publicité appelée Mixicom, qui édite des magazines pour la Fnac, Leclerc, But et Auchan et possède certains sites internet (Jeux Actu, Film Actu, Planète Rap Mag), en plus de travailler avec certains youtubeurs connus, comme Norman ou Cyprien. Dans l’immeuble, une autre société, spécialisée dans l’informatique, est implantée.

Un important dispositif policier est sur place où la BRI intervient depuis 16h. Le quartier est fermé à la circulation. L’heure est encore à la négociation avec le preneur d’otages.

Stephane Jourdain

@s_jourdain

Opération de police en cours rue des Petites écuries, à Paris (10e). « Une personne s’est retranchée », selon un policier sur place.

ramain@anaeron

Y’a une voiture avec un gyro qui vient de passer devant les Folies rue Richer, y’a un rapport ?

Simoné@olitax

C’est rue des petites écuries, y a des flics partout moi je suis bloqué dans un café ☹️

Un homme retient sur les lieux au moins trois personnes sans que l’on en connaisse pour le moment la raison exacte, bien que l’individu ait demandé à ce que soit contactée l’ambassade d’Iran. Le caractère terroriste de l’acte est cependant pour le moment écarté et plusieurs personnes ont par ailleurs réussi à évacuer les lieux depuis le début des faits, dont une femme enceinte très affolée et un homme blessé à un oeil. Au moment de s’introduire dans la cour de cet immeuble parisien, l’individu se serait fait passer pour un livreur de repas et aurait frappé au visage l’un des occupants à l’aide d’une clé à molette. C’est cette première victime qui aurait réussi à s’échapper et qui a été pris en charge par les secours.

D’après plusieurs médias, la prise d’otages pourrait être simplement liée à une affaire de droit commun. Les négociateurs tentent encore de comprendre les réelles motivations du preneur d’otages qui aurait affirmé avoir fait un blessé sérieux à l’intérieur de l’immeuble.

Une équipe de démineurs est également arrivée sur place, le forcené ayant affirmé être en possession d’une bombe et disposer d’un complice armé à l’extérieur du bâtiment.

Plus d’informations à suivre…

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline