Suivez nous sur nos autres médias :

Syndicat National des Policiers Municipaux

Police municipale et caméras-piétons : l’expérimentation doit s’arrêter

Date : 30/05/2018 | Mise à jour : 31/05/2018 07:05

PARTAGER   
DR

Le préfet de la Loire a demandé l’arrêt de l’expérimentation des caméras-piétons dans la police municipale à compter de ce 3 juin. Le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau (LR), refuse.

Depuis 3 ans, les policiers municipaux de la Ville de Saint-Etienne utilisent, quand ils le jugent utile, des caméras embarquées sur leur poitrine. Le maire de Saint-Etienne refuse d’arrêter d’utiliser ce dispositif qui a fait ses preuves d’après lui. Mais pour le préfet de la Loire, il s’agit de l’application stricte de la loi (décret de décembre 2016).

Pour Gaël Perdriau, cette demande est « incohérente à un moment où le gouvernement demande une plus grande coopération entre la police municipale et la police nationale ». « Toutes les villes qui utilisent ce système en sont très satisfaites (…) et aujourd’hui je ne connais aucun incident lié aux caméras-piétons », a ajouté l’élu stéphanois à l’AFP qui s’exprime aussi au nom de France urbaine, l’association regroupant les grandes villes et métropoles dans laquelle il co-préside la commission sécurité.

  • Le dispositif de « caméra-piéton », envisagé comme une solution pour rapprocher police et population, avait été lancé à titre expérimental en avril 2013 dans plusieurs départements et dans 47 zones de sécurité prioritaire (ZSP) par Manuel Valls, alors ministre de l’Intérieur. En octobre 2015, devenu Premier ministre, il avait annoncé la généralisation en cinq ans de ce dispositif, qui a depuis été repris par diverses municipalités.
SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline