Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Poissy : Une première affaire élucidée de rodéo à moto dans les Yvelines

Ils sont bruyants, exaspèrent les riverains, et sont à l’origine de nombreuses incivilités… Une première affaire de rodéos urbains a été résolue à Poissy (Yvelines).

Publié le 18 Sep 18 à 18:07
Ils font du bruit, exaspèrent les riverains, et sont bien souvent source d’insécurité routière. Une première affaire de rodéo sauvage a été élucidée dans les Yvelines.
(©Illustration/78 actu)
Ils font du bruit, exaspèrent les riverains, et sont bien souvent source d’insécurité routière. Une première affaire de rodéo sauvage a été élucidée dans les Yvelines.
(©Illustration/78 actu)

C’est un cas d’école pour les Yvelines.

La loi du 3 août «renforçant la lutte contre les rodéos motorisés» a eu une application directe à Poissydernièrement.

À l’issue de sa garde à vue au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine, où il a été convoqué hier, un jeune homme de 18 ans devra s’expliquer devant la justice le 23 janvier 2019. Il a fait l’objet d’une CRPC (comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité). Cette procédure dite de « plaider – coupable », devrait lui permettre d’échapper à la peine maximum encourue pour ce genre de délits (jusqu’à un an de prison et 15 000 euros d’amende pour « mise en danger de la vie d’autrui »).

Dans le quartier Beauregard

Bien connu des services de police, le contrevenant, qui faisait un rodéo sur une moto-cross Honda CR 85 non immatriculée, avait été repéré une première fois par les caméras de vidéosurveillance du quartier Beauregard, à Poissy, le 26 août.

Une trentaine de trublions avaient perturbé l’opération de contrôle de la police municipale dont il avait fait l’objet. Les fonctionnaires avaient toutefois eu le temps de relever son identité.

Deux jours plus tard, le même individu se présente à nouveau au guidon de son engin rue d’Aigremont, à 17h30.

Le jeune homme fait crisser ses pneus, roule sur les trottoirs, et pratique une roue arrière. Sur son écran, l’opérateur de vidéosurveillance le repère immédiatement.

Les enquêteurs du Groupe d’Appui Judiciaire (GAJ) de Poissy relèvent ainsi une multitude d’infractions au regard de la nouvelle loi pénalisant les rodéos sauvages.

Lors de sa garde à vue, le mis en cause a reconnu les faits, mais indiquait avoir entre-temps vendu la moto en question. Il n’a pas non plus présenté d’éléments permettant d’identifier l’acheteur.

Source:: Poissy : Une première affaire élucidée de rodéo à moto dans les Yvelines

SNPM
A propos de l'Auteur