Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

NANCY : VIGILANCE ACCRUE EN VIEILLE VILLE

Posted On 23 Juin 2014
By :
Comment: Off

Après l’agression sanglante de commerçants et à quelques heures de la fête de la Musique, les forces de l’ordre sont mobilisées

Patrouille de la police municipale rue des Maréchaux après les agressions dans le centre-ville de Nancy. Photo Mathieu CUGNOT

Patrouille de la police municipale rue des Maréchaux après les agressions dans le centre-ville de Nancy. Photo Mathieu CUGNOT

Dans la nuit de mardi à mercredi, vers 2 h, le quartier Vieille ville de Nancy était le théâtre d’une rare scène de violence. Soudaine, gratuite et sanglante. Avec l’alcool en toile de fond. Une bande d’une quinzaine d’individus déferlait dans le secteur de la rue des Maréchaux (la rue Gourmande) et Grande rue (nos précédentes éditions). Quatre commerçants étaient passés à tabac à l’heure de la fermeture de leur restaurant. L’un d’eux, grièvement blessé par un coup de couteau à l’abdomen, sera opéré en urgence à l’hôpital central de Nancy. La police parviendra à interpeller trois suspects âgés de 19 à 25 ans, en état d’ébriété. Mis en examen dans le cadre de ces violences volontaires aggravées, le trio a été placé jeudi soir, en détention provisoire à Nancy, Épinal et Metz.

« Il faut prendre le mal à la racine, à savoir l’alcool »

Dans le cadre de la fête de la Musique qui, chaque année, draine une foule compacte dans les rues de Nancy, il va sans dire que la vigilance sera accrue dans le quartier Vieille Ville, très éprouvé après ces événements nocturnes du début de semaine. Un secteur classé zone de sécurité prioritaire (ZSP) et qui bénéficie déjà des patrouilles d’un Groupe de sécurité de proximité (GSP) composé de 10 fonctionnaires de la police nationale et spécialement crée pour patrouiller dans les ZSP de Nancy et agglomération. « En plus des autres unités », précise-t-on à l’Hôtel de police du Boulevard Lobau.

Laurent Hénart, maire de Nancy, a demandé à sa police municipale et notamment aux 12 personnels qui composent le groupe de nuit, de resserrer les patrouilles sur le secteur Stanislas et Vieille Ville. « Même si nous étions déjà présents aux heures d’ouverture des bars et restaurants », souligne Laurent Hénart. Des policiers municipaux équipés de lacrymogène, tonfa, flash-ball et connectés directement au système de communication Acropole de la police nationale, grâce au prêt de radios portatives. « L’État reste le 1er responsable de la sécurité – un sujet auquel les concitoyens restent très sensibles – et nous travaillons en bonne coordination avec lui pour être le plus efficace possible », poursuit le maire de Nancy. Fidèle à son discours préélectoral, il annonce toujours le recrutement, durant son mandat, de 10 policiers municipaux supplémentaires. « Je laisserai à l’adjoint chargé de la sécurité le soin de proposer un cadre ». Alors que certains commerçants des rues Maréchaux – Grande-Rue et place Vaudémont pointaient un éclairage « insuffisant », Laurent Hénart renvoie aux « 2 M € de travaux » injectés dans ce secteur, « en discussion avec les commerçants ». « Je veux bien qu’on revoie avec la CUGN l’intensité de l’éclairage mais je ne suis pas certain que cela puisse résoudre les problèmes. Il faut prendre le mal à la racine, à savoir l’alcool et les lieux de vente malgré l’interdiction. En septembre, nous présenterons un calendrier de déploiement de la vidéosurveillance avec la création d’un centre de surveillance urbain pour le Grand Nancy, à l’image de ce qui est en place à Strasbourg. Un outil supplémentaire qui fournira des indicateurs quasi instantanés pour mieux guider les patrouilles et avec davantage de réactivité ».

A.T.

http://www.estrepublicain.fr/meurthe-et-moselle/2014/06/21/vigilance-accrue-en-vieille-ville

SNPM
A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux