Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

Marseille : un homme tué de cinq balles dans la cité Félix-Pyat

La victime était déjà connue pour des faits liés aux stupéfiants

Faits divers - Justice - Marseille : un homme tué de cinq balles dans la cité Félix-Pyat
Hier matin, à la cité Félix-Pyat (3e), les policiers étaient toujours en quête de témoins directs des faits.PHOTO DAVID ROSSI

Cinq balles tirées à hauteur d’homme et notamment au niveau du thorax : nul doute que le ou les auteurs présumés de l’assassinat commis au cours de la nuit de samedi à dimanche, peu avant 1h du matin, ont visé pour tuer. La victime, un homme de 24 ans, a été retrouvée le corps ensanglanté sur la voie publique au pied de la cité Félix-Pyat, une résidence classée comme sensible des quartiers Nord de Marseille, à Saint-Mauront (3e). Grièvement blessé, le jeune garçon a été transporté dans un état grave à l’hôpital. Son pronostic vital était engagé. Il a finalement succombé à ses blessures au cours de la nuit.

13e homicide par balles dans les Bouches-du-Rhône

La victime était connue des services de police, notamment pour des faits d’infraction à la législation sur les stupéfiants. Au terme des premières constatations effectuées par les hommes de la sécurité publique, le parquet de Marseille a décidé de confier les investigations à la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ), déjà en charge de la plupart des affaires d’homicides volontaires par arme à feu dans le département.

Le mode opératoire de ce nouvel assassinat reste toutefois à définir. Car lorsque les enquêteurs sont arrivés sur place, ils n’auraient trouvé aucun témoin direct des faits. Et pour le procureur de Marseille, Xavier Tarabeux, les éléments d’enquête n’étaient pas réunis en l’état, hier soir, pour qualifier l’homicide de règlement de comptes au sens classique. Cette piste n’est toutefois pas exclue en raison du profil de la victime. S’agit-il d’une énième querelle sur fond de trafic de stupéfiants ? Ou bien faut-il chercher ailleurs le mobile de l’assassinat ? La victime était placée sous contrôle judiciaire dans le cadre d’une instruction en cours. À ce jour et depuis le début de l’année 2017, il s’agit du 13e homicide par balles commis dans les Bouches-du- Rhône, dont 11 ont été qualifiés de règlements de comptes. Sur ces 11 faits, 9 ont été perpétrés sur la commune de Marseille. Le 20 octobre dernier, un homme de 40 ans a été tué par balles dans un règlement de comptes à la cité la Bricarde, dans les quartiers Nord (15e).

Denis Trossero

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline