Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Malek Khider, Redoine Faid, qui sont ces braqueurs des cités ?

REPLAY – Le 20 mai 2010, Aurélie Fouquet, une jeune policière municipale tombait sous les balles d’un commando de braqueurs à Villiers-sur-Marne, non loin de Paris. Près de cinq ans plus tard, huit hommes dont Redoine Faïd, et Malek Khider figures du grand banditisme, se retrouvent dans le box des accusés face à la famille d’Aurélie Fouquet.

Les braqueurs des citésCrédit Image : BENOIT PEYRUCQ / AFPCrédit Média : Jacques Pradel
 L’édito de Jacques Pradel

A la Une de l’heure du crime, le procès devant la cour d’assises de Paris, des braqueurs impliqués dans le meurtre, en 2010, de la policière municipale, Aurélie Fouquet

Le 20 mai 2010, une équipe de braqueurs, armés jusqu’aux dents, qui s’apprêtent à attaquer un fourgon de transport de fonds de la Banque de France de Créteil, sont pris en chasse, vers 9h30, après une première fusillade avec des policiers de Villeneuve-Saint-Georges qui voulaient contrôler leur fourgonnette qui portait des impacts de balles.

Une course-poursuite s’engage alors sur l’A86, puis sur l’A4 (l’autoroute de l’Est). Les fugitifs s’engagent sur la bretelle de sortie numéro 8, à hauteur de Villiers-sur-Marne, où une voiture de la police municipale s’est positionnée. Une pluie de balles atteint les deux policiers qui sont à bord, dont Aurélie Fouquet , touchée à la tête, qui décédera quelques heures plus tard.

Avec mon invité, le journaliste de Marianne, Frédéric ploquin, nous revenons dans un instant, sur l’enquête qui a permis d’identifier les 9 braqueurs dont le procès a commencé le 1er Mars dernier. Un procès-fleuve, prévu pour 33 jours, où déposeront une centaine de témoins et 25 experts pour déterminer les responsabilités des neuf accusés dans le meurtre d’Aurélie Fouquet.

Aurélie Fouquet, jeune policière tuée dans la fusillade de Villiers-sur-Marne

Le 20 mai 2010 au matin, une fusillade éclate sur l’autoroute A4, près de Villiers-sur-Marne, entre des policiers et un automobiliste qui faisait l’objet d’un contrôle. Une jeune policière municipale de 26 ans, Aurélie Fouquet, est grièvement blessée. Elle décédera à l’hôpital, quelques heures plus tard.

Aurélie Fouquet, 26 ans, la policière municipale tuée lors d’une fusillade.

Les enquêteurs en charge du dossier concluent rapidement à une tentative de braquage échouée: les malfaiteurs s’apprêtaient en fait à cambrioler un fourgon blindé quand ils ont été interrompus par le contrôle policier.

Le premier malfrat identifié, quelques jours après le drame, s’appelle Malek Khider, un petit truand déjà condamné pour une tentative de braquage sur un couple de bijoutiers, une dizaine d’années plus tôt. A mesure que l’enquête avance, un autre nom sort, celui du cerveau présumé de l’affaire, un certain Redoine Faid. L’homme est bien connu des services de police : il a déjà été condamné à 18 ans de prison, pour vol à main armée et bénéficie d’une liberté conditionnelle.

Crédit : AFP

Reproduction du site internet d’Interpol réalisée le 15 avril 2013 montrant le mandat d’arrêt international pour Redoine Faïd

Mais même après l’incroyable coup de filet mené par la police le 11 janvier 2011, qui conduit à une vingtaine d’interpellations, Faid reste introuvable.

Il sera finalement arrêté le 28 juin 2011 et renvoyé à la prison de Sequedin, avant de s’en évader de façon spectaculaire le 13 avril 2013, sans hésiter à prendre en otage quatre personnes et à utiliser des explosifs. On le retrouve un mois et demi plus tard caché dans un hôtel en Seine et Marne, à quelques kilomètres seulement du lieu où Aurélie Fouquet a été tuée.

Crédit : Philippe Huguen – AFP

Un détenu s’est évadé de la prison de Sequedin dans le Nord, celle d’où s’était évadée Redoine Faïd en avril dernier.

Le procès des neuf truands impliqués dans la mort de la jeune policière s’est ouvert le 1er mars dernier. Il devrait durer un mois.

source : http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/malek-khider-redoine-faid-qui-sont-ces-braqueurs-des-cites-7782302305

A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux