Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Limoges : pas de panique, ceci est un exercice !

Les figurants jouant le rôle des victimes sont évacués par bus / © F3 Limousin

Ce jeudi 1er juin 2017, vers 22h, un communiqué de la préfecture de la Haute-Vienne, annonce la tenue d’une simulation d’attentat terroriste aux abords du Zénith de Limoges. La population est « invitée à ne pas paniquer« .

Par Hélène Abalo et Franck PetitPublié le 01/06/2017 à 22:35 Mis à jour le 02/06/2017 à 12:00

L’exercice a, selon les autorités, débuté à 21h ce jeudi 1er juin 2017 et devrait se prolonger jusqu’à 2h. Le scénario rappelle le triste déroulement des faits lors de l’attentat du Bataclan le 13 novembre 2015 : trois individus armés entrent dans le zénith au moment d’une manifestation culturelle. Ils tirent sur la foule et font 30 morts. ils sont eux même abattus et le déminage intervient sur leur véhicule alors que les blessés sont évacués.

Cette simulation visait à « tester les capacités des forces de l’ordre« , « le dispositif d’évacuation des victimes et l’organisation des secours, mais aussi au centre départemental opérationnel (COD) mis en place à la préfecture« .

Sur place, nous avons constaté la présence de la croix rouge, du préfet et du procureur de la République, pour qui l’organisation de ce genre d’exercice est vitale :

« De tels faits peuvent intervenir partout en France »

Prévenir les médias, mais pas tout de suite…

Alors que cette simulation a débuté vers 21 heures, la préfecture de la Haute-Vienne a adressé à 22h à la presse, un communiqué nous invitant à « diffuser le plus largement cette information » en précisant que « cette simulation relève bien d’un exercice et ne témoigne pas de l’existence d’une menace« .

Les autorités invitent ainsi, une heure après le début des manoeuvre, « la population ne surtout pas paniquer et à ne pas propager de fausses informations sur les réseaux sociaux, à ne pas s’approcher du lieu de l’exercice, à ne pas se mettre en danger en essayant de photographier ou filmer l’exercice et à ne pas gêner la progression des acteurs de l’exercice« .

D’importants moyens déployés

Le communiqué de la préfecture précise que « plusieurs services seront mobilisés : la Direction départementale de la sécurité publique, le service régional de la police judiciaire, le Parquet, la police municipale de la Ville de Limoges, les sapeurs- pompiers du SDIS, les équipes du SAMU, environ 310 figurants: élèves de l’institut régional de formation sanitaire et social du Limousin de la Croix rouge (lRFSS), élèves de l’école d’infirmiers du CHU, ainsi que des retraités du SDIS 87. Cet exercice est avant tout possible grâce  à la participation du Zénith de Limoges, mais également du Palais de Buxerolles. »

« De nombreux mouvements de véhicules des forces de sécurité et de véhicules de secours vont intervenir. L’avenue Jean Monnet où se situe le Zénith sera fermée durant le temps de l’exercice. Les usagers de l’A20 (sens sud—nord) souhaitant emprunter la sortie 31 (Technopole) sont invités à emprunter la sortie précédente ou la sortie suivante. »

Simulation attentat Zénith Limoges
Jeudi 1er juin en fin de soirée, 310 personnes ont participé à une simulation d’attentat terroriste au zénith de Limoges – f3 Limousin – Franck Petit, Julie Dubois, Simon Schneider

 

Source:: Limoges : pas de panique, ceci est un exercice !

SNPM
A propos de l'Auteur