Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Les maraîchers veulent une police des marchés

Posted On 07 Mai 2014
By :
Comment: Off
Tag:

les maraichers veulent une police des marchés

Les marchés toulousains de plein-vent seraient-ils le terrain de chasse des pickpockets ? Oui si l’on en croit Patrick Divoux, porte-parole des commerçants du marché de Cristal. «On trouve de plus en plus de portefeuilles en fin de marché sous les stands, notamment le week-end». Marché à l’espace réduit où les clients s’agglutinent, le Cristal serait propice aux vols. «Nous demandons des agents municipaux dédiés à ce marché, notamment le samedi et le dimanche». Aussitôt demandée, presque aussitôt fait. Jean-Jacques Bolzan, élu chargé de ce dossier, promet «la mise en place de rondes de policiers municipaux sur les gros marchés, comme le Cristal. Nous pensons aussi à celui de Belfort le jeudi, certes plus petit mais où certains problèmes subsistent». Une demande de Zouina Laplace, présidente de l’association Belfort Avenir, qui avait aussi pointé la question de l’éclairage à revoir sur la place.

Revoir le stationnement

Autre préoccupation du marché Cristal : la chute de l’activité, entre 10 et 15 % depuis plusieurs années, liée entre autres aux marchés parallèles et à la verbalisation quasi systématique des clients (135 €) stationnés sur l’emplacement bus. Ce qui bien évidemment n’incite pas le public à venir au Cristal : «Nous pourrions offrir aux clients, en accord avec la mairie et la CCI, une carte de stationnement d’une durée de 15 minutes. Un geste pour relancer l’activité», avance Patrick Divoux. Là aussi, Jean-Jacques Bolzan propose une solution, sans pour autant adopter l’initiative suggérée par le délégué : «Dans un premier temps, la question des marchés parallèles va être revue sérieusement, au profit bien sûr des marchés légaux. Pour la question du stationnement, je pense que la police municipale devrait faire preuve de discernement sur le stationnement des clients. Enfin pour redynamiser ce marché, nous allons organiser des rencontres entre exposants, police municipale et mettre en place des actions avec le MIN (marché d’intérêt général)». Le marché Belfort sera lui aussi conforté en partenariat avec l’association et les riverains.

 


 

Des abris en dur sur le Cristal ?

Lors du dernier coup de vent du début avril, les exposants du marché Cristal ont perdu environ chacun 400 € pour la journée. Ils demandent donc un abri en dur pour se protéger des éléments souvent déchaînés. «Il y a plusieurs années, Philippe Douste-Blazy avait lancé l’idée d’équiper le marché Cristal de barnums fixés au sol. À l’époque, l’idée avait fait un flop car les exposants devaient mettre la main à la poche et tous n’étaient pas d’accord. Aujourd’hui avec les aides du Fonds Européen, l’initiative peut peut-être revenir au goût du jour. Jean-Jacques Bolzan pourrait ressortir le dossier.

SNPM
A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux