Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Le policier de Cannes , élu FN à Cogolin, désarmé

Posted On 07 Mai 2014
By :
Comment: Off
Tag:

Eric Masson

 

Le 1er adjoint de Cogolin (FN) Eric Masson, brigadier-chef, n’est plus autorisé à porter son arme de service. L’élu réfute tout comportement menaçant.

Dans le cadre d’une vaste réorganisation de l’action de la police municipale de Cannes, le nouveau maire David Lisnard a annoncé que le brigadier-chef Eric Masson, par ailleurs premier adjoint de Cogolin (liste FN) avait été désarmé.

Une procédure a parallèlement été engagée afin qu’il n’exerce plus ses fonctions au sein de la ville de Cannes.

Plusieurs comportements menaçants envers des employés de l’hôtel de ville lui sont reprochés, notamment la manipulation de son arme en présence de fonctionnaires.

>> Le comportement douteux d’un élu FN de Cogolin, policier municipal à Cannes

Contacté vendredi soir, Eric Masson est tombé des nues : « Ah bon, carrément ! Je n’ai reçu aucune convocation de ma hiérarchie. »

L’effet de surprise semble réel pour le fonctionnaire : « Je reprends le boulot demain [Ndlr : ce samedi]. J’étais en absence autorisée. Quand on est élu, on a droit à des congés exceptionnels ».Il n’est « ni suspendu ni en arrêt-maladie »,insiste-t-il.

Une situation floue qui le place dans une position inconfortable.

« Plainte pour diffamation »

« Actuellement, j’apprends les choses par la presse. Y compris qu’il y a une plainte déposée contre moi. Ce n’est jamais agréable. Je suis obligé de justifier auprès de mes proches que je ne suis pas un homme violent. Surtout, je n’ai jamais braqué mes collègues avec mon arme. Sinon, j’aurais été condamné. Je vais engager une procédure pour diffamation ».

Sans nier un excès de langage dans le bureau des ressources humaines de l’hôtel de ville, le 27 février dernier : « J’ai simplement reconnu un coup de gueule contre des jours de travail non payés, justificatifs à l’appui », se défend-il.

Concernant des faits similaires, plus anciens, il souligne qu’aucune sanction n’a été prononcée à son encontre.

L’élu cogolinois évoque à demi-mot « la dimension politique de cette affaire », lui qui a été élu lors des récentes municipales, au conseil de Cogolin sur une liste Bleu marine. Mais ses détracteurs « se trompent d’objectif, selon lui. Je ne suis même pas adhérent au Front national. On essaye d’atteindre notre équipe. Mais on est capable de réussir à Cogolin. »

 

source : http://www.varmatin.com/cogolin/le-policier-de-cannes-elu-fn-a-cogolin-desarme.1672866.html

SNPM
A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux