Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Le cortège multiplie les infractions, le maire Christian Estrosi reporte le mariage!

Posted On 02 Sep 2018
By :
Comment: Off
Christian Estrosi./ Photo AFP
Christian Estrosi./ Photo AFP

À Nice, on ne rigole pas avec la charte des mariages. Comme le cortège des mariés et de leurs invités a causé de multiples infractions de la route, Christian Estrosi, le maire (Les Républicains) a décidé de différer de deux jours un mariage prévu ce samedi.

La charte des mariages n’a pas été respectée

Pour se justifier, le premier magistrat de Nice s’est appuyé sur la charte des mariages entrée en vigueur le 1er juin 2012. Ce code de bonne conduite interdit « dans la liesse qui accompagne une célébration » de causer « des troubles à la circulation » afin de « garantir la sécurité de tous ». Aidé par le grand nombre de caméras de vidéosurveillance installées dans la ville, Christian Estrosi n’a pas eu de difficultés pour prouver les infractions et justifier l’annulation, d’autant que les policiers qui sont intervenus pour contrôler certains participants au cortège auraient été insultés.

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

Christian Estrosi

@cestrosi

Après de multiples infractions : conduite dangereuse, blocages de routes, insultes et outrages à agents… J’ai signifié aux mariés le refus de célébrer le mariage prévu et son report à lundi en application de la charte des mariages de la @villedenice, signée par chaque couple.

« Le respect des règles de sécurité, d’ordre public et de tranquillité ne peut pas être négociable » a souligné Gaël Nofri, le conseiller municipal en charge de la circulation et du stationnement.

Comme cette charte proscrit également « tout retard supérieur à 15 minutes », le mariage doit être reporté au plus tard lors du prochain jour ouvrable, c’est-à-dire ce lundi.

Ce n’est pas la première fois que le maire de Nice annule une union. Par exemple, en mars 2015, il avait pointé la « radicalisation » du futur couple pour justifier son refus de célébrer.

 

SNPM
A propos de l'Auteur