Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

Grève au ministère des finances et police municipale meublent les quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè parus mercredi commentent la manifestation, la veille, des policiers municipaux de Ouagadougou, sans oublier la sortie de la ministre en charge de l’Economie et des Finances à propos du mouvement d’humeur au sein de son département ministériel.«Grèves et sit-in des syndicats du MINEFID (ministère de l’Economie, des Finances et du Développement): La colère des opérateurs économiques», affiche le journal Le Quotidien, qui relaie également les propos de Tintiga Ilboudo dit Tintin qui explique que «ces grèves sont de nature à nous assassiner en tant qu’opérateurs économiques».

De son côté, le journal Le Pays titre : «Grogne au MINEFID : Rosine Coulibaly/Sori n’entend pas reculer ».

Revenant sur la conférence de presse d’hier du ministre de l’Economie, Le Pays note que les échanges avec les journalistes ont permis d’aborder, entre autres points, la conférence sur les conditions de rémunération des agents de la fonction publique burkinabè qui se tiendra du 12 au 14 juin prochain et les grèves dans les différents ministères.

Evoquant le sujet, le quotidien national Sidwaya met en exergue les propos du ministre en charge des finances, Rosine Coulibaly qui, à propos des réponses aux revendications sociales, estime que le gouvernement a opté: «entre donner du champagne à quelques-uns ou de l’eau potable à tous».

Sur la même lancée, Aujourd’hui au Faso titre : «Epidémie de sit-in et de grèves à la fonction publique : +les salaires seront payés, mais je ne sais pas jusqu’à quand», reprenant ainsi, les propos de Rosine Coulibaly.

L’Observateur Paalga arbore cette déclaration de Mme le ministre aux travailleurs de la fonction publique : «Vous aurez vos salaires ce mois, mais je ne vous garantis pas jusqu’à quand».

Le même journal consacre sa manchette à la grogne au sein de la police municipale de Ouagadougou, en titrant : «Les +poulets+ veulent chasser +le coq de la basse-cour+».

Pour sa part, Le Quotidien mentionne, en guise de titre : «Mouvement d’humeur à la police municipale de Ouaga : les agents exigent le départ du DG, l’inspecteur Sylvestre N’do».

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline