Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

Goussainville : un lieu unique pour l’accueil des femmes victimes de violences

Goussainville. Yaye Gueye est adjointe au maire déléguée au conseil de quartier et aux droits des femmes. (LP/A. C)
Anne Collin
GoussainvilleCCASviolencesfemmes

Goussainville veut s’engager davantage dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Et la commune d’annoncer, à l’occasion de la publication de son premier rapport sur l’égalité hommes-femmes, l’installation prochaine d’une « mission droits des femmes ». « L’idée est venue d’un constat : il faut un lieu mieux adapté pour pouvoir écouter et recevoir toutes les femmes, particulièrement celles victimes de violences », raconte Yaye Gueye, adjointe au maire déléguée aux droits des femmes, fière de ce projet. Très impliquée, l’élue est déjà bien identifiée comme une interlocutrice par ces dernières mais aujourd’hui sa délégation ne dispose que d’un petit bureau au sein du centre communal d’action sociale (CCAS), lui-même hébergé dans l’Hôtel de ville. « Cela ne convient pas. Il faut un lieu calme, discret mais toujours central pour pouvoir parler de telles tragédies », assure-t-elle.

C’est pourquoi le choix de la mairie s’est porté sur le pavillon Rousseau, boulevard Paul-Vaillant-Couturier, acquis par la ville en 2015. Celui-ci doit regrouper le CCAS et la future mission des femmes. Une épicerie solidaire est aussi en projet. « Nous allons créer un vrai pôle de solidarité en plein centre-ville, à quelques pas de la mairie et de la police municipale. Un lieu unique bien identifié par tous pour pouvoir orienter les femmes au mieux », se félicite Yaye Gueye. L’adjointe au maire devrait être épaulée dans sa tâche par des professionnels, psychologue et assistance sociale. Mais la ville entend également poursuivre les partenariats déjà en place avec divers acteurs locaux comme le planning familial ou avec l’association val-d’oisienne « Du côte des Femmes » qui gère actuellement la prise en charge des victimes.

L’ancien pavillon du Dr Jean Rousseau qui a été maire de Goussainville. LP/A.C.Car voici un autre cheval de bataille de Yaye Gueye : le manque d’hébergement d’urgence pour protéger rapidement ces femmes de leurs bourreaux. « Aujourd’hui, au niveau communal, on dispose de deux unités d’urgence. Mais ces appartements sont très souvent occupés car ils doivent pallier diverses situations de détresse », explique l’élue. C’est pourquoi elle milite pour que la ville puisse acquérir ou négocier deux unités supplémentaires. « L’idéal serait qu’ils soient en dehors de la commune pour pouvoir les éloigner », précise-t-elle. Des échanges avec les villes alentour sont même envisagés. Si aucune date n’est encore avancée, la « mission droits des femmes » pourrait voir le jour fin 2017- début 2018. 150 000 € de travaux d’aménagement du pavillon Rousseau viennent d’être votés en conseil municipal.

  leparisien.fr

Source:: Goussainville : un lieu unique pour l’accueil des femmes victimes de violences

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline