Suivez nous sur nos autres médias :

Syndicat National des Policiers Municipaux

Fleury-d’Aude : Police municipale et Pérignanais

Franck Regnier (en blanc), les agents municipaux, André Ruiz et Guy Sié. Tous souhaitent que les Pérignanais soient acteurs de leur tranquillité.

Franck Regnier (en blanc), les agents municipaux, André Ruiz et Guy Sié. Tous souhaitent que les Pérignanais soient acteurs de leur tranquillité.
  • Au printemps, les deux agents de proximité sont allés à la rencontre des Pérignanais et surtout des plus fragiles.
    Au printemps, les deux agents de proximité sont allés à la rencontre des Pérignanais et surtout des plus fragiles.

Fleury-d’Aude : Police municipale et Pérignanais

municipalité. La communication est établie entre la population et le service de police. L’information et la prévention ont modifié les comportements.

Au printemps dernier, Franck Regnier mettait tout en œuvre pour instaurer une véritable communication entre la population et les forces de police. Deux agents avaient été nommés comme référents pour aller au contact des citoyens et une plaquette d’information éditée afin de présenter le service de la police municipale de Fleury. Cette politique de communication a été menée en accord avec le premier magistrat Guy Sié et l’adjoint en charge de la sécurité, André Ruiz. Tous deux s’accordaient à dire : « Il faut inviter la population à nouer le dialogue avec les policiers municipaux pour leur faire part de leurs appréhensions et de leurs soucis. La police municipale doit être certes répressive mais aussi à l’écoute de la population, aller à sa rencontre, la conseiller et la rassurer au besoin ». Un an après qu’en est-il ? Franck Régnier répond : « Le bilan est très positif. Les Pérignanais sont venus plus spontanément au poste parler de leurs problèmes, alerter sur certaines situations et signaler les problématiques de certains quartiers. Au travers de la plaquette d’information, nous avons voulu expliquer le rôle et les actions de la police municipale. Cela a contribué à briser un peu « la peur du gendarme » et fait comprendre que, effectivement, il y a de la répression et c’est normal de faire respecter les règles, mais aussi et avant tout que la police municipale est là pour assurer la protection de tous ». Autre retour positif constaté par Franck Regnier c’est le rôle préventif de cette action de communication : « Les comportements ont changé tant au niveau des infractions routières, stationnement ou vitesse que dans le comportement en général. C’est du gagnant gagnant ! » L’initiative pérignanaise montre une fois de plus que le bien vivre passe par la communication : connaître pour comprendre et comprendre pour respecter. Franck Regnier confie souhaiter pouvoir éditer chaque année une plaquette du même type car non seulement elle fait part des actions menées mais aussi comporte de nombreux renseignements utiles. Il rappelle : « Les Pérignanais peuvent joindre la police municipale tous les jours de 8 à 19 heures au 06 77 64 05 07. En cas de non-réponse, il faut composer le 17 ».

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline