Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Des policiers municipaux victimes du « harcèlement » du maire

Le tribunal administratif de Nîmes a examiné hier le recours de quatre policiers municipaux de Carpentras contre le maire de la ville. Ils estiment avoir été victimes de “harcèlement”.

Les faits remontent à quatre ans, à l’époque de la création, au sein de la police municipale de Carpentras, d’une brigade de jour et d’une brigade de nuit. Le maire de Carpentras expliquait, hier, que les quatre policiers en question avaient été affectés contre leur gré à la brigade de jour et qu’ils considèrent avoir fait l’objet d’une sanction, d’où la qualification de harcèlement employée dans leur recours.

Les quatre policiers municipaux étaient, hier, représentés par MeChristian Viallar, avocat au barreau de Nice. Ils ont demandé chacun plusieurs dizaines de milliers d’euros de dommages et intérêts.

Le rapporteur public a requis le rejet de leurs demandes. La décision du tribunal a été mise en délibéré à deux semaines.

SNPM
A propos de l'Auteur