Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Des nouveaux uniformes dans la rue pour renforcer les contrôles

Compte à rebours enclenché ! Dans quelques jours, Nancy verra apparaître de nouveaux uniformes. Ceux des agents de la société Indigo chargés de surveiller le paiement du stationnement. Montant de la prune en baisse mais contrôle accru.

Ne dites plus PV, dites FPS. Dès le 1er  janvier (ou plus exactement le 2 pour cause de férié), le « forfait post-stationnement » remplace le « procès-verbal » si vous avez « oublié » de régler à l’horodateur ou si vous avez dépassé le temps imparti.

Avec des tarifs sanction à 10 € en zone T6 (environ 5.000 places) et à 15 € en zone T2 (2.000 places) contre 17 € jusqu’alors, la municipalité de Nancy, qui fixe désormais le montant de la prune comme 800 autres villes, se situe clairement parmi les moins chères de France. La contrepartie, destinée à accélérer la rotation des voitures, c’est que le contrôle sera renforcé.

Gris et bleu, noir et bordeaux

Il est confié, comme le permet la loi dite Maptam, à une société privée, en l’occurrence Indigo. Précision : l’entreprise ne sera pas intéressée au volume des FPS mais elle a des objectifs en nombre de contrôles. Ses personnels auront un uniforme spécifique dont on connaît les couleurs choisies par la ville : ce sera gris et bleu. Quelques agents de surveillance de la voie publique continueront également à dresser des papillons. Ils auront eux aussi un uniforme différent de celui de la police municipale : ce sera du noir et du bordeaux.

Voilà pour le contrôle. Mais dans le même temps, les tarifs du stationnement sont révisés et plutôt à la baisse. 700 places de la zone T2 (la plus chère) vont passer en tarification T6. En zone T2, les deuxième et troisième heures vont régresser. En T6, la première heure est à 0,80, les suivantes à 0,60.

Bascule des tarifs progressive

« La bascule tarifaire sera progressive », précise Thierry Coulom, adjoint au maire. « Nous n’avons pas de gestion centralisée des 390 horodateurs. Il faut les remettre à niveau un à un ». En revanche, la bascule sera immédiate avec l’application téléphone. De quoi lui donner la préférence !

Avec cette réforme, l’objectif c’est de gérer la pénurie de places en favorisant la rotation « et de dédramatiser le stationnement », précise Thierry Coulom. « Nous baissons le PV, nous revoyons les tarifs. Nous envoyons des signes positifs. Il faut dans le même temps que l’usager accepte, comme il le fait pour d’autres services, de payer son stationnement et, à défaut, son FPS ». On murmure qu’au verso des futures prunes pourrait figurer une photo de la place Stan et un message qui veut relativiser la sanction : « Le vrai bonheur consiste à faire des heureux »… Il est vrai qu’on pourrait adopter « Qui s’y frotte s’y pique », devise historique de la ville. Reste à savoir lequel est le moins provoc’…

Ghislain UTARD

Source:: Des nouveaux uniformes dans la rue pour renforcer les contrôles

SNPM
A propos de l'Auteur