Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Des festivités de fin d’année placées sous haute sécurité

Près de 800 policiers et gendarmes mobilisés à Toulouse et en Haute-Garonne le 24 décembre. Le plan anti-braquage et anti-cambriolage est également activé pour les fêtes de fin d’année.

À la veille des festivités de fin d’année, la préfecture a dévoilé, hier matin, le dispositif de sécurité mis en place à Toulouse et autour des grandes zones commerciales. En arpentant les allées du marché de Noël, place du Capitole à Toulouse (117 exposants jusqu’au 26 décembre), le préfet de région Pascal Mailhos est venu à la rencontre des unités de police, des agents de la police municipale et des militaires de l’opération Sentinelle. «770 policiers et gendarmes seront déployés pour le 24 décembre et 925 le soir du 31 décembre pour permettre à nos concitoyens de passer les fêtes en toute sécurité. Le but est que chacun rentre chez soi sans encombre à l’issue du réveillon» déclare le représentant de l’État, entouré du directeur départemental de la sécurité publique, Jean-Michel Lopez et du commandant de région de gendarmerie, le général Bernard Clouzot. Plus d’un mois après la fin de l’état d’urgence, les autorités ne baissent pas pour autant la garde face à la menace terroriste.

À Toulouse, le niveau de sécurité est rehaussé sur le village de Noël. Outre les patrouilles des militaires et des policiers, des plots en béton sont déployés autour de la place du Capitole pour éviter l’intrusion de tout véhicule. L’entrée des artères adjacentes extrêmement fréquentées, comme la rue Du Taur est également protégée par ces gros blocs dissuasifs pour faire reculer l’insécurité.

À ce dispositif s’ajoutent des équipes de sécurité privée chargées du filtrage. Autre atout dans la palette sécuritaire, le plan anti hold-up et anti cambriolage. Chaque année cette opération menée en partenariat avec les commerçants vise à les sensibiliser sur les pratiques à risque en évitant les braquages. Sur le terrain, cela se traduit aussi par des renforcements de patrouilles aux heures de pointe et la fermeture des commerces.

Anti braquage

Enfin, le dispositif Tranquillité vacances (OTV) permettant à ceux qui s’absentent pendant les fêtes de bénéficier d’une surveillance accrue de leur domicile se poursuit cette année. «En Haute-Garonne en 2016, 9 873 personnes ont participé à l’opération, et en 2017, ce sont déjà 11 313 qui ont adhéré, soit une hausse de 14,59%», poursuit le préfet. En période de fêtes, les domiciles privés sont souvent la cible des malfaiteurs qui n’hésitent pas à se servir au pied des sapins en l’absence des occupants qui ont la possibilité de signaler auprès du commissariat ou de la gendarmerie leur période de vacances. «Tous les services de sécurité sont mobilisés, insiste le préfet en poursuivant sa visite dans la banquise reconstituée, square de Gaulle derrière le Capitole. L’occasion pour lui d’accrocher un vœu sur une branche de l’énorme sapin : «Que la paix et la sécurité entourent les fêtes de fin d’année».

Marché de Noël, place du Capitole : ouvert tous les jours jusqu’au 26 décembre de 10h30 à 20h30, nocturnes jusqu’à 22 heures le vendredi et samedi. Dimanche 24 et mardi 26 décembre de 10h30 à 19h et lundi 25 décembre de 14h à 20h30.


Repères

48 morts sur les routes

Depuis le début de l’année , 48 personnes ont perdu la vie sur les routes de la Haute-Garonne, dont 10 motards, 4 piétons et un cycliste.

En 2016, on dénombrait 51 victimes tuées. Cette année encore, gendarmes et policiers seront présents sur les routes pour sécuriser surtout les fins de nuit du réveillon et les retours de discothèque dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier. «Il faut que chacun soit co-acteur de sa propre sécurité», insiste le préfet Mailhos qui mise sur la responsabilité de chacun au moment de prendre le volant. En 2017, la majeure partie des accidents mortels est liée à «une perte de contrôle du véhicule» ou «un défaut de maîtrise», selon les chiffres de la préfecture. Vingt-trois accidents mortels sont liés à des «infractions au Code de la route, 11 pour excès de vitesse ou inadaptée, 6 pour refus de priorité, 4 pour dépassement dangereux et 2 pour non-respect des distances de sécurité.

Enfin, au 13 décembre 2017, on comptabilisait en Haute-Garonne 953 accidents corporels, 1165 blessés et 48 personnes tuées. Par rapport à 2016, les nombres d’accidents et de blessés graves sont en légère hausse (+19 accidents, +10 blessés hospitalisés).

Durant toute la période des fêtes, les forces de l’ordre seront vigilantes sur les comportements, la vitesse et l’alcool.


Le chiffre : 770

forces de l’ordre>24 décembre . C’est le nombre de policiers et gendarmes mobilisés dans le département et à Toulouse au soir du 24 décembre. Des effectifs qui atteindront 925 le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre.

Source:: Des festivités de fin d’année placées sous haute sécurité

SNPM
A propos de l'Auteur