Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

COMPÉTENCE DES MAIRES POUR LA SURVEILLANCE DES LIEUX DE BAIGNADE – RECOURS AUX SAPEURS POMPIERS. (31/03/2015)

Date de mise en ligne : 31/03/2015.

Edito

Secrétaires de maire

Les dispositions du code général des collectivités territoriales confient au maire la responsabilité de pourvoir d’urgence à toutes les mesures d’assistance et de secours (1) dans le cadre de la police municipale, ainsi que dans le cadre de la police spéciale des baignades et des activités nautiques pratiquées à partir du rivage. Le maire a également la responsabilité, au titre de la police des baignades mentionnée ci-dessus, de la réglementation et de la surveillance de ces plages et activités (2). 1 Le maire pourvoit d’urgence aux mesures d’assistance et de secours : Le code général des collectivités territoriales traite, dans son article L. 2212-2 cinquième alinéa, de la responsabilité des maires, dans le cadre de leur pouvoir de police municipale, en matière de distribution des secours sur le territoire de leur commune. Dans son article L. 2212-3, ce même code précise que la police municipale s’étend, pour les communes riveraines du littoral, sur le rivage de la mer jusqu’à la limite des eaux. Enfin les dispositions de la loi n° 86-2 du 3 janvier 1982, relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral, codifiées à l’article L.2213-23 du code général des collectivités territoriales, confient au maire la police des baignades, et des activités nautiques pratiquées à partir du rivage, en mer jusqu’à une limite fixée à 300 mètres à compter de la limite des eaux et, dans ce cadre, le soin de pourvoir d’urgence à toutes les mesures d’assistance et de secours.

Le maire organise la surveillance des plages et les postes de secours : En application des dispositions de la loi 86-2 rappelée ci-dessus, codifiées à l’article L. 2213-23 du code général des collectivités territoriales, le maire « délimite une ou plusieurs zones surveillées dans les parties du littoral présentant une garantie suffisante pour la sécurité des baignades et des activités mentionnées ci-dessus. Il détermine les périodes de surveillance…  »

Le code de la santé publique, dans sa section 3 du chapitre II du titre III du livre III de la première partie, traite des baignades aménagées. Il traite à l’article D 1332-41 de l’obligation, dans ce cadre, d’un poste de secours situé à proximité directe des plages. Les dispositions du code du sport (art. D322-11) posent l’obligation, le cas échéant, d’une surveillance des plages par des personnes qualifiées. Parmi celles-ci figurent les personnes titulaires d’un titre de maître-nageur-sauveteur ou du brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique sous certaines conditions. Historiquement, les compagnies républicaines de sécurité (CRS) ont assuré la surveillance des plages ; plus récemment des maires ont pu faire appel à des sapeurs-pompiers pour cette tâche au regard des difficultés de recrutement de personnels possédant les qualifications requises. Enfin, la circulaire n° 86-204 du 19 juin 1986, relative à la surveillance des plages et lieux de baignade d’accès non payant, en précise l’organisation reposant, notamment, sur la présence de personnels qualifiés pour le sauvetage et de postes de secours. Le maire ne dispose pas des sapeurs-pompiers pour cette surveillance car il s’agit d’une activité n’entrant pas dans le cadre de leurs missions obligatoires. Cependant, ceux-ci peuvent, le cas échéant, y participer comme le prévoient les dispositions de l’arrêté modifié du 6 avril 1998, relatives aux sapeurs-pompiers volontaires recrutés pour la surveillance des baignades et des activités nautiques. Ainsi, les services départementaux d’incendie et de secours peuvent, par délibération de leur conseil d’administration, mettre en place l’organisation nécessaire pour être en mesure de répondre aux demandes des maires, les modalités de cette participation étant déterminées par convention entre la commune et le service départemental d’incendie et de secours.   Question N° 63332

 

 

source : http://www.territorial.fr/PAR_TPL_IDENTIFIANT/70367/TPL_CODE/TPL_ACTURES_FICHE/PAG_TITLE/Comp%E9tence+des+maires+pour+la+surveillance+des+lieux+de+baignade+-+Recours+aux+sapeurs+pompiers./302-actu.htm

A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux