Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Cité Caffort : l’herbe pousse à nouveau dans les appartements

Posted On 09 Déc 2017
By :
Comment: Off

Le trafic de drogue a repris cité Caffort, à Toulouse. Les enquêteurs de la sûreté départementale ont saisi cocaïne et cannabis et découvert une culture «indoor» d’herbe dans un appartement. Deux hommes ont été arrêtés.

Sur l’éteignoir depuis plusieurs mois, les dealers de la cité Caffort ont refait surface ces dernières semaines. Par le passé, cette cité coincée entre le canal du Midi et les Mazades, a longtemps abrité des «spots» de deal parmi les plus prolifiques de la Ville rose. Les opérations policières successives avaient déplacé les dealers et le trafic vers d’autres quartiers. Mais depuis quelques semaines, les trafiquants ont renoué avec les transactions illicites au cœur de cette cité. Avisés de la reprise des «affaires», les enquêteurs de la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale sont passés à l’action mercredi 6 décembre et interpellé deux trafiquants de 27 et 28 ans.

Des figures «locales» du trafic de drogue bien connues des services de police. Ce mercredi 6 décembre, les enquêteurs repèrent leur principale cible, un homme de 27 ans qui prend la direction d’un appartement à Caffort. Lorsque les policiers pénètrent dans l’habitation, ils découvrent 2 kg d’herbe de cannabis, 200 grammes de méthamphétamine (drogue de synthèse), 500 grammes de cocaïne et 16 000 € en petites coupures. Une diversité de produits illicites destinés à la revente.

En explorant toutes les pièces de l’appartement, les enquêteurs découvrent une culture «indoor» d’herbe de cannabis, soit 25 plants minutieusement confinés, dans une sorte de laboratoire clandestin, avec système d’aération, de ventilation et d’éclairage très performant comme des lampes à plus de 1 000 € l’unité pour faire pousser les plants. Une culture de l’herbe quasiment à maturité pour une récolte annuelle estimée entre 10 et 15 kg d’herbe. Le suspect, ciblé par les enquêteurs, est interpellé en pleine rue. Décrit comme le principal gérant du trafic, il a été placé en garde à vue au commissariat central. Cet homme serait notamment connu pour des importations de produit stupéfiant. Dans l’habitation où la drogue a été retrouvée, les policiers ont également mis la main sur une carte d’identité appartenant à un second suspect de 27 ans. Il a été interpellé le lendemain par les enquêteurs. Ces deux hommes devraient être présentés au palais de justice aujourd’hui. Depuis plusieurs mois, la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale multiplie les opérations antidrogue à Toulouse. Outre les points habituels comme Les Izards ou à Varèse, au Mirail, les enquêteurs multiplient les descentes dans les zones où le trafic tend à s’implanter. À ces coups de filet s’ajoutent les opérations quotidiennes de la brigade anticriminalité dans les zones de sécurité prioritaire.

SNPM
A propos de l'Auteur