Suivez nous sur nos autres médias :

Syndicat National des Policiers Municipaux

Cherbourg : des voitures ventouses qui dérangent

A Cherbourg, de nombreuses voitures ventouses gênent le stationnement. Des mesures sont prises pour les enlever.

Certains véhicules squattent les parkings, à l’instar de ce véhicule immatriculé en Grande-Bretagne, stationné depuis plusieurs semaines sur la même place de stationnement à La Glacerie.
Certains véhicules squattent les parkings, à l’instar de ce véhicule immatriculé en Grande-Bretagne, stationné depuis plusieurs semaines sur la même place de stationnement à La Glacerie. (©Ludovic AMELINE)

Même sur une place gratuite, après sept jours, le stationnement devient gênant et finit par coûter cher. La police municipale de Cherbourg-en-Cotentin reçoit quotidiennement des appels de riverains qui s’agacent de la présence de voitures ventouses ou d’épaves.

Guillaume Perrotte, chef de service à la police municipale, explique :

Chaque place de stationnement en centre-ville de Cherbourg est précieuse. Certaines sont squattées par des véhicules souvent en mauvais état, abandonnés par leurs propriétaires. Cela peut être aussi une voiture garée devant un garage ou gênante sur un trottoir. Ou bien un non-respect d’une interdiction de se stationner lors de grandes manifestations ou du marché par exemple. C’est à ce moment que nous intervenons.

Quand un véhicule ventouse est identifié, les services municipaux constatent l’infraction. Si un véhicule est stationné plus de sept jours sur le même emplacement de manière ininterrompue, l’infraction est constatée et un procès-verbal de 35 euros est ensuite dressé, avec les motifs de la mise en fourrière.

La mise en fourrière est notifiée au propriétaire du véhicule par courrier recommandé avec accusé de réception, dans le délai maximal de cinq jours ouvrables après la mise en fourrière du véhicule, avec un double de la fiche descriptive de l’état du véhicule.

Frais de fourrière

Le propriétaire qui aura été identifié dispose de 45 jours pour venir récupérer son véhicule et payer les frais de fourrière soit 117,50 euros de frais d’enlèvement (montant pour une voiture) auxquels s’ajoutent des frais de garde journalier.

Si le propriétaire n’accuse pas réception ou n’est pas retrouvé, un expert passera pour estimer la valeur marchande de la voiture. En dessous de 765 euros, elle est déclarée hors d’état de circuler dans des conditions normales de sécurité.

Aliénation ou destruction

Dans un délai de dix à quarante-cinq jours selon les cas, la voiture est considérée comme abandonnée et remise au service des domaines soit pour aliénation, soit pour destruction.

Source:: Cherbourg : des voitures ventouses qui dérangent

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline