Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

Bulgarie : Une journaliste d’investigation tuée après la diffusion d’une émission abordant la corruption.

Posted On 08 Oct 2018
By :
Comment: Off
par Y.C.
Viktoria Marinova, 30 ans, journaliste bulgare agressée mortellement. Capture vidéo Youtube.

Viktoria Marinova, 30 ans, a été violée et agressée mortellement.

Dimanche, le Procureur régional, Georgy Georgiev a annoncé la découverte du corps de Viktoria Marinova, une journaliste d’investigation bulgare. La jeune femme était notamment responsable administrative et présentatrice sur la chaîne de télévision locale TVN Ruse.

Violée, frappée et étranglée

La jeune femme a subi une violente agression entraînant sa mort, suscitant l’indignation en Europe. Selon les premières constatations, Viktoria Marinova a été violée, frappée à la tête et étranglée. À ce stade de l’enquête, les enquêteurs ne privilégient aucune piste.

Une enquête sur des faits de corruption

Lors de sa dernière émission en date du 30 septembre, la journaliste recevait deux confrères dans un entretien dénonçant des faits de corruption. Leur enquête porte sur des soupçons de fraude aux subventions européennes impliquant des élus et des hommes d’affaires bulgares, rapporte France Info.

Liberté de la presse

À l’issue de l’émission, les deux journalistes invités avaient été retenus par la police pour une enquête. L’ONG Reporter sans frontières (RSF) avait dénoncé leur traitement.

La Bulgarie est placée 111ème sur 180 dans le classement établi par l’ONG sur la liberté de la presse.

Actu17.

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline