Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

87 – Depuis cet été, des chats disparaissent, sont retrouvés morts ou gravement blessés à Panazol

Difficile pour les matous de rester à l’intérieur malgré le danger - Brigitte AZZOPARD

Difficile pour les matous de rester à l’intérieur malgré le danger – Brigitte AZZOPARD

Deux quartiers de la commune sont touchés par des cas de disparitions et d’actes de cruauté envers des chats sauvages ou domestiques.

Pour l’élu PCF à l’espace public, Francis Boluda, Panazol connaît en ce moment une « épidémie de chasse aux chats qui devient préoccupante ». Depuis quelques mois, des félins de toutes les couleurs et de toutes les races disparaissent ou sont retrouvés en piteux état, voire, pour l’un d’entre eux, mort.

L’affaire semble avoir commencé dans le quartier du Pré-Peyroux, tout près d’une grande surface, sur un terrain où « il y a toujours eu des chats comme ça [sans maître]. Ils étaient nourris par différentes personnes, de manière désorganisée… », explique Aline Biardeaud, administratrice à la Ligue de défense des droits des animaux (LDDA).

Afin de maîtriser le développement de la tribu féline dans la zone, l’association de protection animale décide de prendre les chats en charge sur place, de les stériliser et de les nourrir. Une intervention qui ne plaît pas à tout le monde…

L’usage d’une arme en question

En plus de la pétition qui se met à circuler dans le quartier, « certains voisins agressent verbalement les personnes qui les nourrissent », raconte le conseiller municipal chargé du dossier.

L’affaire, qui aurait pu se limiter à ce « harcèlement », ne tarde pas à aller plus loin : « On avait mis trois niches, mais ça a été saccagé et on nous en a volé une. De plus, six chats ont disparu ! », poursuit Aline Biardeaud.

Dans un autre quartier, une Panazolaise retrouve son chat dans un état plus que critique. Le certificat dressé par le vétérinaire parle de « blessures avec débris de plomb, compatibles avec un tir à la carabine à plomb ». Finalement, « Maxou » s’en sortira. Non sans quelque peine.

Le dernier événement marquant de cette affaire est l’appel d’un habitant du quartier du Pré-Peyroux qui remonte au 24 septembre. « Il nous a signalé avoir retrouvé son chat mort transpercé de part et d’autre du thorax par un projectile pouvant provenir d’une arme », indique le chef de service de la police municipale, Emmanuel Desbordes.

Main courante et dépôts de plainte ont amené le dossier sur le bureau de la police nationale, qui a ouvert une enquête. Emmanuel Desbordes invite tout propriétaire de chat à signaler les blessures suspectes constatées sur son animal ou à porter à sa connaissance toute disparition.

Signalement. Blessure ou disparition. La police municipale de Panazol est joignable au 05.55.06.47.87.

Marion Buzy

 

 

 

source : http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/2015/10/07/depuis-cet-ete-des-chats-disparaissent-sont-retrouves-mort-ou-gravement-blesses-a-panazol_11613104.html

SNPM
A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux