Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

86 – Trois policiers municipaux seront armés à Saint-Benoît

Posted On 20 Jan 2016
By :
Comment: Off
Tag:
Face à la montée de la menace terroriste, Dominique Clément, maire divers droite de Saint-Benoît, est le premier maire de l’agglomération à vouloir armer sa police municipale. Explications.

Sébastien Peltier et Fanny Martinez devant le local de la police municipale et le véhicule de service. Lucie Lemaire est en formation.

Sébastien Peltier et Fanny Martinez devant le local de la police municipale et le véhicule de service. Lucie Lemaire est en formation.
(Photo Pierre Amar)

On n’y tenait pas à tout prix mais avec l’évolution des choses, notamment la montée de la menace, j’ai été obligé de revoir ma posture. Le maire de Saint-Benoît ne veut pas tomber dans la psychose, mais « face au terrorisme, on a souvent un temps de retard. Les risques ne concernent pas que les grandes métropoles. »

Lorsque le gouvernement, via une circulaire du ministère de l’Intérieur a proposé aux maires de procurer des armes des stocks de la gendarmerie aux policiers municipaux, Dominique Clément aestimé que « c’était logique d’en profiter. D’autant que depuis plusieurs années, la commune de Saint-Benoît a signé une convention avec la police nationale pour harmoniser leurs efforts au service de la population. Je rappelle que plus de 40% des policiers municipaux en France sont armés, même si ce ne sont pas toujours des armes létales. »

« Je ne veux pas

être accusé

de ne pas avoir

anticipé »

Dominique Clément ajoute: « Je ne veux pas être accusé de ne pas avoir anticipé. Comme nos agents doivent protéger les gens mais aussi assister la police nationale, on s’est inscrit dans cette logique de doter nos policiers d’armes de poing. C’est parfois le seul moyen d’arrêter un acte de violence ». A Saint-Benoît, ce sont des revolvers de type Manhurin avec des canons courts de trois pouces qui vont équiper les trois policiers de la commune. La police municipale y compte trois agents (dont deux femmes) et un ASVP (agent de surveillance de la voie publique) avec le brigadier-chef principal Sébastien Peltier, ancien gendarme, comme responsable.

« Nous allons avoir 15 jours de formation initiale » sous l’égide du CNFPT (centre national de la fonction publique territoriale), basé à côté de la gare routière de Poitiers, indique M. Peltier. « Cela inclura notamment la législation. Une fois remplis tous les éléments du dossier administratif, chaque agent recevra son arme individuelle. Elles seront stockées dans une armoire forte dans un emplacement sécurisé, avec un registre d’entrées et de sorties. Deux séances de tir par an sont également obligatoires. On est en train de voir où elles pourront se dérouler ». La commune prendra en charge les munitions. Une convention de coordination avec les autorités préfectorales est en cours de signature.

 

 

 

source : http://www.centre-presse.fr/article-437030-trois-policiers-municipaux-seront-armes-a-saint-benoit.html

SNPM
A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux