Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

83 – HYERES : Interdit de séjour dans le Var, il blesse deux policiers

L’homme de 55 ans qui a renversé deux motards de la police municipale lundi au port d’Hyères a été présenté devant le tribunal correctionnel. écroué, il sera jugé le 26 août
HYEXXQ700_LM_PORT HYERES
Photo d’illustration L.M.

Quand ils sont intervenus, lundi, à la hauteur d’un rond-point sur le port d’Hyères, pour contrôler un automobiliste sans ceinture de sécurité, deux motards de la police municipale n’imaginaient pas vivre un scénario qui a failli tourner au drame.

Un conducteur s’est, dans un premier temps, arrêté à leur niveau et il a subitement accéléré lorsque les policiers lui ont réclamé ses papiers d’identité. Il a alors percuté le motard situé devant le véhicule – lequel s’est retrouvé sur le capot de l’Audi du mis en cause – mais aussi son collègue placé côté conducteur.

UN CASIER CHARGÉ

Ce jour-là, les deux policiers hyérois ont croisé la route de Frédéric C., un homme de 55 ans au casier judiciaire noirci de quatorze mentions (abandon de famille, violences, menaces de mort, faillite, conduite sans permis, usurpation d’identité, harcèlement, appels malveillants…).

Et plus particulièrement une condamnation prononcée le 2 juillet 2014 pour des violences commises sur son épouse ayant donné lieu à une interdiction de séjour dans le Var.

Interpellé au terme d’une course-poursuite engagée avec d’autres équipages de police, cet homme aux cheveux blancs et à la moustache élégante a été présenté hier après-midi devant le tribunal correctionnel de Toulon pour être jugé dans le cadre d’une comparution immédiate.

Il lui est reproché un refus d’obtempérer exposant autrui à un risque de mort, des blessures involontaires (5 jours d’ITT pour les deux victimes) et infraction à l’interdiction de séjour. La présidente lui a d’ailleurs fait remarquer dès le début de l’audience qu’il déclare être domicilié rue Durand sur le port d’Hyères.

INTERDIT DE VAR, IL VIT AU PORT D’HYÈRES

« Je sais mais j’ai enfin rencontré la bonne personne avec laquelle je vis en concubinage. Je suis tellement heureux avec cette personne… ».

Sur les violences commises sur les policiers municipaux, il s’en excuse. « J’ai eu peur. J’ai paniqué ». La magistrate lui précise alors qu’il peut être heureux dans les Alpes-Maritimes ou dans les Bouches-du-Rhône.

Pour des raisons procédurales – et notamment à la demande des parties civiles représentées par Me Sansonne -, l’affaire a été renvoyée sur le fond au 26 août. Dans l’attente du jugement, le ministère public a requis le placement en détention provisoire du prévenu.

En défense, Me Lisa Archippe a plaidé pour un placement sous contrôle judiciaire pour son client qui se dit dans la capacité de loger hors du département sur son bateau. « Il a cette solution bis pour être domicilié… ».

RISQUE DE RÉITÉRATION

Le tribunal n’a pas fait droit à la demande de mise en liberté et il a prononcé son placement en détention provisoire jusqu’à l’audience de jugement pour des raisons de risque de réitération et de garantie de représentation le 26 août devant le tribunal correctionnel. Il a été écroué à la prison de La Farlède.

 

 

 

 

source : http://www.varmatin.com/faits-divers/interdit-de-sejour-dans-le-var-il-blesse-deux-policiers-70523

SNPM
A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline