Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

76 – Près de Rouen, il avait pris l’habitude de voler de l’essence

Un habitant de Notre-Dame de Bondeville (Seine-Maritime) utilisait un jeu de fausses plaques d’immatriculation

  • Par Richard Plumet
  • Publié le 07/10/2015 | 13:54, mis à jour le 07/10/2015 | 13:54

© Google - Streetview

© Google – Streetview

Plusieurs voitures mais toujours les mêmes plaques

Depuis un mois, le manège était toujours le même : une voiture venait à la station service de l’hypermarché Leclerc du Houlme (au nord de Rouen) faisait le plein et repartait rapidement en marche arrière sans payer en direction de Notre-Dame de Bondeville. Mais ce qui a intrigué la caissière, c’est que, si les voitures étaient différentes, elles avaient à chaque fois toujours les mêmes numéros d’immatriculation !

Et voilà qu’hier (mardi 6 octobre), vers 18h, les mêmes numéros sont reconnus par la caissière quand une Volkswagen Lupo arrive à la station service.  Un homme en descend et commence à remplir le réservoir. Mais la caissière bloque la pompe et la distribution cesse à un montant d’environ 10 euros.
Dans l’intervalle, d’autre voitures sont arrivées et attendent, dans une file, derrière la Lupo, qui de ce fait ne peut plus reculer.  Pendant ce temps, la police municipale du Houlme arrive et bloque le véhicule en attendant l’arrivée d’un équipage  du groupe de sécurité de proximité de la Police Nationale.

Avec du double face !

Des policiers qui vont contrôler le conducteur, un habitant de Notre-Dame de Bondeville âgé de 33 ans, puis l’emmener à l’hôtel de police de Rouen et le placer en garde à vue pour recel de vol, vol de carburant et usurpation de plaques d’immatriculation.
En examinant la Volkswagen, les policiers vont découvrir que de fausses plaques sont collées avec de l’adhésif double face sur les vraies plaques (rivetées) de la voiture.

Quant aux numéros de ces « fausses plaques autocollantes », ils correspondent à ceux de  (vraies) plaques volées le 21 septembre dernier à Maromme.  Une enquête est en cours, qui tentera notamment de retrouver la trace des  autres voitures (dont une Clio) qui ont été utilisées pour ces vols de carburants.

source : http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/seine-maritime/rouen/pres-de-rouen-il-avait-pris-l-habitude-de-voler-de-l-essence-824675.html
SNPM
A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux