Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

730 djihadistes français se trouveraient toujours en zone irako-syrienne.

Posted On 11 Juin 2018
By :
Comment: Off

par C. Laudercq et R. Lefras

C’est une estimation des services de renseignement français. 730 djihadistes français adultes, des deux sexes, seraient toujours présents en Irak et en Syrie.

Certains se trouvent en prison dans ces deux pays, d’autres toujours dans des poches de résistance de l’EI. Il serait 730 Français se trouvant encore en zone irako-syrienne selon une estimation de la DGSI et de la DGSE, révélée par Le JDD.

300 auraient été tués au combat. Un chiffre récemment revu à la baisse. Plusieurs djihadistes annoncés morts étaient en fait vivants. Une pratique bien connue. Certains d’entre-eux ont déjà fait croire à leur disparition pour tenter de se faire oublier et ainsi passer en dehors des écrans radars.

Des djihadistes faussement annoncés morts

Le Français Rachid Kassim, soupçonné d’avoir participé à l’organisation de plusieurs attentats, dont celui de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, avait utilisé cette méthode. L’homme avait été faussement annoncé mort en novembre 2016, avant d’être réellement tué. Sa mort avait été confirmée en février 2017, après son identification par une trace ADN.

Mais ce nombre de 300 tués est en fait sous-estimé explique Le JDD, qui détaille une méfiance des spécialistes en la matière. Il y aurait en réalité 200 à 300 morts supplémentaires ; des combattants de l’EI dont les proches sous surveillance, n’ont plus eu le moindre signe de vie depuis plus d’un an.

Autre information, les troupes de Daech ne comptent que très peu de Français en Irak selon la DGSI. De plus, l’organisation terroriste est désormais passée dans la clandestinité.

261 personnes de retour d’Irak et de Syrie

Environ 200 combattants français se trouveraient toujours en Syrie dans le sud et le nord-ouest du pays, poursuivant le combat. Un chiffre qui reste là aussi une estimation.

Chose sûre : les départs de France vers la zone irako-syrienne sont en net recul en 2017. Dans le sens des retours, ce sont 261 personnes qui sont revenues dans l’Hexagone pour l’heure, écrit l’hebdomadaire.

D’autres djihadistes capturés par les forces irakiennes ou syriennes ont été condamnés sur place. Le belge Tarik Jadaoun a été condamné à mort par pendaisonnotamment, tandis que la Française Mélina Boughedir a été condamnée à la prison à vie en Irak.

Actu17.

SNPM
A propos de l'Auteur
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline