Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

57 – Forbach : Lionel Marton, chef de la police municipale

La Ville de Forbach vient de recruter un chef pour sa police municipale. Lionel Marton, 45 ans, a pris ses fonctions lundi après sept années passées à Nantes. Sa feuille de route : développer une police de proximité de qualité.

09/08/2016 à 18:23, actualisé à 18:24

Lionel Marton, 45 ans, a pris ses fonctions lundi matin. Recruté par la Ville de Forbach, via un appel d’offres, le quadragénaire va diriger la police municipale.

« Ma feuille de route a été fixée par le député-maire , indique le chef de service, Laurent Kalinowski m’a demandé d’accompagner le développement d’une police de proximité de qualité. »

15 agents sous ses ordres

Sous ses ordres, un effectif de 15 agents, composé de neuf policiers, deux ASVP (agents de surveillance de la voie publique), deux opérateurs du centre de supervision et une secrétaire. Michel Fersing, son adjoint, le secondera dans ses fonctions.

Le CV du nouveau chef est celui d’un professionnel expérimenté.

Après une carrière militaire dans l’artillerie, Lionel Marton travaille dans le privé, la grande distribution puis le transport ambulancier. « C’est ensuite que j’ai intégré la police municipale », explique le fonctionnaire, qui fait ses débuts en Alsace, à Souffelweyersheim, une petite commune proche de Strasbourg.

Sept années à Nantes

Après cette première expérience, direction Schiltigheim, où il prend les commandes de la police municipale, « avec 12 personnes à gérer. »

Puis cap à l’ouest, il déménage à Nantes (285 000 habitants).

À la clé : le poste d’adjoint au directeur de la police municipale. Un important service comprenant 93 agents.

« J’ai vécu là-bas sept belles années professionnelles et personnelles , rapporte Lionel Marton. Nantes développe une police de proximité dans ses quartiers à habitat social,

J’ai préparé ce projet mais je suis parti avant sa mise en œuvre. »

Un nouveau challenge professionnel

Désireux de retrouver l’Est de la France d’où il est originaire, « je suis de Toul et mon épouse est alsacienne », Lionel Marton postule à l’annonce postée par la mairie de Forbach. « J’ai saisi cette opportunité de revenir chez moi », sourit-il, heureux de s’installer dans le Bassin houiller. Et de relever un nouveau challenge professionnel.

« On laisse toujours une part de soi dans ses affectations, mais je ne regrette rien. »

Nantes-Forbach, deux villes différentes sur bien des points, le premier étant la démographie. « Mais on peut très bien transposer un certain nombre d’initiatives de l’une à l’autre , assure le fonctionnaire. Toutes les villes recherchent la même chose, une police de proximité à moyens constants, et nous sommes tous obligés de développer des trésors d’ingéniosité pour y arriver. »

« L’arme n’est pas la réponse à tout »

Dès son arrivée, le nouveau chef a pris ses marques. Rencontré son équipe. Découvert le dispositif de vidéosurveillance, « un très bel outil et une nouveauté pour moi. À Nantes, la maire étant jusqu’ici opposée à la vidéoprotection, nous ne disposions pas de ce moyen de surveillance. »

Quant à sa position sur l’armement de la police municipale, Lionel Marton est clair : « C’est le maire qui décide. Si j’ai accepté de servir une ville non armée, c’est que cela ne me pose aucun problème , énonce-t-il, une arme n’est pas la réponse à tout. »

Josette BRIOT.

source : http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-forbach/2016/08/09/forbach-lionel-marton-chef-de-la-police-municipale

SNPM
A propos de l'Auteur

Syndicat National des Policiers Municipaux

SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline