Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

47 – AGEN : Une nuit avec les policiers municipaux

,

Sécurité – Immersion

image: http://static.ladepeche.fr/content/media/image/large/2015/07/23/201507231997-full.jpgLes deux agents, le maître-chien et le malinois veillent sur le centre-ville de 21 heures à 7 heures./Photo Vincent Audy
Les deux agents, le maître-chien et le malinois veillent sur le centre-ville de 21 heures à 7 heures./Photo Vincent Audy
À l’initiative du maire d’Agen, depuis début avril, deux patrouilles de la police municipale tournent dans les rues agenaises du jeudi au samedi tout au long de la nuit. Nous avons passé quelques heures avec ces agents nocturnes.

Il est 21 heures, la garde nocturne démarre sur la place de la mairie alors que plusieurs centaines de personnes profitent des concerts de la manifestation estivale Agen Village, fil rouge de la soirée des trois agents de police que nous suivons. Accompagnés d’un malinois, ils font une première halte à l’hôtel de police pour récupérer les radios et faire un premier briefing avec la police nationale.

«Nous collaborons avec eux au cas où nous avons besoin d’infos ou de renforts et vice versa», déclare l’un des agents.

Le fléau de la nuit : les gens qui urinent

Au cours de la première partie de soirée, la police municipale intervient fréquemment sur des tapages nocturnes et surveille la fermeture des établissements du centre-ville.

À 21 h 50, la première intervention est tout autre. Un homme alcoolisé erre sur les trottoirs près de la gare et urine dans l’herbe. «C’est un fléau de la nuit, beaucoup de gens ayant bu urinent dans la ville. Un rappel à l’ordre suffit si la personne n’est pas agressive». Pas de violence, l’homme visiblement gêné, s’excuse et reprendra sa marche quelque peu chancelante. «Nous ne sommes pas là pour verbaliser à outrance, si un avertissement suffit, nous n’allons pas plus loin».

Quelques minutes plus tard, les policiers tournent dans les secteurs les plus rythmés tels que le Gravier, les Cornières avec beaucoup de restaurants et la place du Pin. Certains de ces quartiers s’animent en seconde partie de soirée.Puis un appel radio vient interrompre cette ronde. C’est l’officier de police judiciaire qui appelle les policiers municipaux pour des renseignements afin de reconnaître un jeune qui aurait été coupable d’avoir racketté un adolescent.

Une voiture en feu au vallon de Vérone

Un peu avant 23 heures, à la demande des organisateurs d’Agen Village, les agents veillent à ce que l’évacuation de la place de la mairie se fasse sans vague, quelques individus ont manifestement eu la main lourde sur la bouteille.

«Notre présence permet de faire de la prévention et de rassurer en quelque sorte les gens», observe l’un des agents.

À peine le temps de voir la place se vider totalement, le trio est appelé en renforts sur un incendie au vallon de Vérone. On fait retentir la sirène et on se hâte sur les lieux afin d’établir un périmètre de sécurité.

Arrivés sur place, une voiture en feu sur le bord de la route avec la portière ouverte et les pompiers qui s’activent tout autour. La police municipale sécurise les lieux, la nationale tente de déterminer les raisons de cet incendie et pourquoi personne n’était dans la voiture alors que la portière était ouverte. «Ce n’est pas notre rôle d’en chercher les raisons, c’est celui de la police nationale qui nous relaie à chaque fois que nous arrêtons un individu».

Après 45 minutes, les agents municipaux se retirent et reviennent dans le cœur de la ville pour une tournée qui durera jusqu’à 7 heures.

 

 

 

source ://www.ladepeche.fr/article/2015/07/23/2148421-une-nuit-avec-les-policiers-municipaux.html#MROxARbF4ZZhyOeo.99

SNPM
A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux