Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

Syndicat National des Policiers Municipaux

37 – Joué-lès-Tours : plus de policiers et plus de caméras

14/04/2016 05:38
La police municipale voit ses effectifs augmenter. - La police municipale voit ses effectifs augmenter.

La police municipale voit ses effectifs augmenter.

La sécurité était un des axes forts du programme de Frédéric Augis. Deux ans plus tard, la réalisation est déjà bien engagée.

 Joué-lès-Tours ne fait pas exception à la règle : le problème de la sécurité est un marqueur politique fort, même si les lignes ont tendance à bouger depuis quelques années. Et le maire d’aujourd’hui répète à l’envi ce que le candidat Frédéric Augis affirmait en 2014 : « La sécurité est la première des libertés. » Dans son programme électoral, il prévoyait de « doubler les effectifs de la police municipale », et de « généraliser le système de vidéoprotection devant les lieux de vie ».

Sept nouveaux policiers ont été recrutés depuis le début du mandat, cinq autres le seront en 2016, et de même les années suivantes. En 2020, on arrivera à une quarantaine d’agents. Concernant la vidéoprotection, le réseau compte déjà 38 caméras, dont certaines ont été installées en fin d’année dernière. Vingt-sept nouvelles le seront cette année, pour un coût prévu au budget de 100.000 €. La même somme devrait être prévue les années suivantes. « Deux zones tests de «  Voisins vigilants  » (à L’Épan et à la Vallée-Violette) ont été créées, à la demande des habitants », précise le maire, qui ajoute : « On va continuer à faire de la prévention. La police municipale va faire plus d’îlotage, de patrouilles à pied et à vélo. Nous devons cette proximité à nos concitoyens. »
On l’a compris, en matière de sécurité, les promesses électorales seront tenues… à un détail près : il n’y aura pas de police montée jocondienne, alors que la création d’une brigade équestre figurait sur le programme électoral de Frédéric Augis : « C’était vraiment trop compliqué à mettre en œuvre du point de vue technique. » Entre le lieu d’hébergement pour les chevaux à trouver, la constitution d’une équipe spécifique, la gestion de la fin de vie des animaux, les difficultés étaient nombreuses. « Si au bout du compte il faut choisir entre l’îlotage et le cheval, je préfère voir les agents plus sur le terrain. »

 

 

 

source : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2016/04/14/Securite-plus-de-policiers-et-plus-de-cameras-2684709

SNPM
A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline