Suivez nous sur nos autres médias :
SNPM Syndicat National des policiers Municipaux

31 – Un Toulousain va équiper la police

,

Sécurité

La caméra AR-PE8, une boîte noire qui conserve les informations./DDM
La caméra AR-PE8, une boîte noire qui conserve les informations./DDM

Plusieurs entreprises françaises se sont mises en ordre de bataille pour répondre aux appels d’offres lancés par le ministère de l’Intérieur qui souhaite équiper de caméras-piétons les fonctionnaires de la police nationale. Parmi ces sociétés, l’entreprise toulousaine Opto Vision (ex-Digital vision), installée dans la zone industrielle de Thibaud et créée en 1995, veut prendre le train en marche en visant d’abord le marché de la police municipale. La société, qui emploie une dizaine d’ingénieurs, n’est pas vraiment spécialisée dans la commercialisation de ce type de produits et va devoir sous-traiter cette partie à une entreprise tierce «qui va prospecter en premier lieu les polices municipales», explique Bernard Baroghel, directeur commercial chez Opto Vision. «C’est un produit nouveau, il n’y a que quelques mois qu’il est commercialisé, ajoute le responsable toulousain. C’est une caméra classique qui enregistre des images HD (haute définition), comme une Go pro. Le fonctionnaire de police peut la déclencher 30 minutes avant de s’entretenir avec quelqu’un, grâce à une mémoire tampon. Et puis, elle est sécurisée : si le policier se fait voler sa caméra, le voleur n’aura aucun moyen d’accéder aux données. La caméra a une mémoire interne protégée par un mot de passe». En plus d’être un témoin permanent précis et impartial, la caméra AR-PE8 (le modèle le plus en vogue) a démontré dans plusieurs pays un effet dissuasif notoire contre les agressions d’agents des forces de l’ordre. C’est un système complet et miniature type «boîte noire» interactive permettant de capturer et de conserver les informations sonores et visuelles de l’environnement du porteur.

A propos de l'Auteur
Syndicat National des Policiers Municipaux